PETROLE : Le prix du baril arrête sa hausse avant le dernier plus haut en date

Les tensions géopolitique de n’importe quelle nature sont toujours un facteur de hausse pour le pétrole. Le prix de l’or noir a fortement progressé la semaine passée dans le sillage de la guerre commerciale qui se dessine entre les USA et la Chine et la guerre tout court qui menace de nouveau au Moyen-Orient où l’Iran est de nouveau sous pression.

La nomination de John Bolton, un homme qui va tout faire pour plomber l’accord sur le nucléaire Iranien (qui a permis à l’Iran d’augmenter ses exportations) et négocier dur avec la Chine pour réduire le déficit commercial de 100 milliards par an, n’est pas de bon augure. Si l’accord sur le Nucléaire est rompu, le prix du pétrole montera. En revanche, une réduction du commerce entre la Chine et les USA aura risque d’avoir un impact négatif sur la croissance et donc sur la demande de pétrole.

Actuellement ces risques plombent l’appétit pour le risque et cela se voit sur les bourses. Mais peu sont ceux qui parient sur une baisse du prix du baril ces derniers jours. Ils n’ont pas été aussi peu nombreux depuis 2014.

D’un point de vue graphique nous avons toutefois trouvé une barrière autour de l’ancien plus haut, au-dessus de 66$. Nous allons probablement avoir du mal à enfoncer ce seuil à court terme. Il vaut peut être mieux jouer prudemment la baisse avec un stop loss serré au cas ou nous observions un breakout à la hausse.

  • Graphique

USOil D1 (03-26-2018 1447)

Copyright (c) 2018 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.