Pourquoi il ne faut pas vendre ses Bitcoins malgré la baisse du marché

Pourquoi je ne vendrai pas mes Bitcoins?

Article paru en premier sur cryptojournal

Cryptojournal facebook 

Dignité / Technologie / Satoshi vision / portefeuille d’investissement équilibré

Ma dignité

J’en ai marre d’être pris pour un con par les politiques et les financiers. Quoi que l’on vote, nous continuons à nous faire ratisser par l’inflation et les impôts pour alimenter une dette publique illégitime et tout bonnement impossible à rembourser.

Il ne se passe pas une semaine sans qu’un nouveau scandale de malversations bancaires n’éclate. Évasion fiscale, manipulation des marchés, blanchiment d’argent, titrisation, vol des clients, renflouement des banques après des faillites frauduleuses etc… Les banquiers sont régulièrement pris la main dans le sac et s’en sortent toujours en payant quelques amendes avec de l’argent qui leur appartient de créer…

Les banques ont pris le pouvoir depuis le jour où elles sont devenues indépendantes des États et les ont obligé à emprunter contre intérêts. Toutes les grandes institutions internationales corrompues jusqu’à la moelle (FMI) ne servent plus qu’à s’assurer que les peuples continuent à payer des intérêts sur des dettes mathématiquement impossibles à éponger.

La main mise du cartel bancaire sur le monde entier est telle qu’il y a peu d’espoirs de parvenir à nous émanciper de cet esclavage monétaire par la dette. Voilà pourquoi j’ai décidé de troquer nos monnaies de singe adossées à des montagnes de dettes pour des Bitcoins et d’autres cryptomonnaies comme l’Ethereum. On ne peut pas combattre de front un système dont les racines sont bien trop profondes. Nous devons en construire un autre, tout simplement.

La vision de Satoshi Nakamoto

Satoshi Nakamoto a inventé le Bitcoin pour nous protéger des banques en nous offrant une alternative à leurs monnaies de singe. Des monnaies constamment dévaluées par la planche à billets qui, étant donné la taille de nos dettes que l’on a sciemment laissé gonfler pour nous mettre en esclavage, est obligée de tourner à plein régime.

Si vous allez jeter un coup d’œil dans le bloc genesis (le tout premier bloc) de la Blockchain du Bitcoin, vous pourrez y trouver une référence au renflouement des banques anglaises avec l’argent du contribuable lors de la crise de 2008.

Satoshi nous a offert une nouvelle monnaie universelle, non inflationniste, indestructible et décentralisée. Il n’appartient qu’à nous d’apprivoiser cette nouvelle technologie et nous libérer de la dette et de l’inflation.

Voyez comme le système se ligue contre le Bitcoin. Pourquoi ? Parce qu’il s’agit là de la plus belle opportunité depuis fort longtemps de reprendre le pouvoir aux banquiers et autres milliardaires. Ils sont transis de peur. Ils savent très bien que l’escroquerie de leur système monétaire ne résistera pas longtemps face à la révolution monétaire des cryptomonnaies.

La technologie

Vous n’avez pas remarqué des changements au niveau de la vitesse des transferts des banques depuis l’avènement du Bitcoin ? Du jour au lendemain, mes transferts bancaires n’ont plus été réalisés en 4 jours mais 1 jour. Cela fait du bien un peu de concurrence…

Pas besoin d’y aller par quatre chemins : La technologie de la Blockchain est une révolution qui relègue toute l’architecture et l’infrastructure colossales des banques aux oubliettes.

Il suffit de quelques secondes pour réaliser un transfert sur une blockchain. Une armée de développeurs travaille actuellement sur le Lightning Network du Bitcoin qui va permettre des transferts quasiment gratuits et instantanés.

Voyez-vous, l’ancien monde résiste toujours avant de devoir capituler face aux avancées technologiques. Cela prendra le temps qu’il faudra mais c’est inéluctable. Voyez comment les banques centrales, après avoir dénigré de toutes leurs forces les cryptomonnaies, réfléchissent désormais à lancer les leurs. Belle ironie qui devrait vous mettre la puce à l’oreille?

Mais je ne suis pas dupe. Ces cryptomonnaies de banques centrales ne vaudront pas un clou car c’est le même système de réserves fractionnaires et de dettes qu’elles déguiseront en cryptomonnaies. Pour l’amour du ciel, ne tombez pas dans le piège.

Je n’ai pas mis tous mes œufs dans le même panier

25 % de Bitcoins, 25 % d’Ethereum 20 % de cryptomonnaies prometteuses, 30 % d’or ou d’argent. Voilà comment il faut selon moi bâtir une partie de votre épargne que vous êtes prêt à détenir sur le long terme.

Si vous n’avez pas encore fait suffisamment de recherche (qu’est ce que la monnaie, qu’est ce que la blockchain, qu’est ce que le Lightning Network et…) qui vous permettraient comme moi de penser dur comme fer que le futur sera fait de cryptomonnaies et de décentralisation, évitez de trop investir dans les cryptomonnaies.

Bâtissez un portefeuille comme je viens de vous le présenter avec une seulement une fraction de votre épargne et vous dormirez tranquillement. Ne mettez pas tout votre épargne dans les cyrptomonnaies sinon vous n’allez plus dormir…

D’autre part, je ne m’aventure pas à perdre du temps à trader même si j’ai conseillé les traders du forex pendant des années.

Ceux qui font vraiment de l’argent en s’aventurant sur des cryptomonnaies exotiques sont en réalité ceux qui ont une connaissance très pointue des cryptomonnaies. Ils parviennent à dénicher les cryptomonnaies prometteuses avant même leur lancement. Si vous n’avez pas le temps pas de fouiller parmi les 1600 cryptomonnaies existantes, préférez miser sur les valeurs sûres…

C’est dur à entendre mais 90 % des traders occasionnels perdent de l’argent (source AMF). Soyez un holdeur tranquille.

Une révolution est en marche

Elle prendra du temps car les banques vont se défendre corps et âmes pour leur survie. Manipulation des cours via le marché des Futures, décrédibilisation par certaines des personnes les plus influentes du monde (Bill Gates notamment…), mauvaise presse autour de l’utilisation des crypto pour le terrorisme ou le blanchiment d’argent, réglementation (securities), bannissement de la publicité par les géants du web, interdiction d’acheter des cryptomonnaies par les plus grandes banques, menaces de dégradations par les agences de notation des banques qui s’intéressent au Bitcoin etc…

C’est un combat de titans qui se déroule sous vos yeux. Le cours du Bitcoin est victime de manipulations régulières et puissantes dont le but est évidemment de faire peur aux petits porteurs, les forcer à vendre et tout racheter à vil prix.

Nous en sommes qu’aux balbutiements des cryptomonnaies.  Ils peuvent sûrement manipuler le Bitcoin à court terme mais je vous garantis que lors de la prochaine crise financière qui ne manquera pas d’arriver vu les niveaux de dette stratosphériques actuels, les cryptomonnaies crèveront le plafond face aux monnaies de singe et ils ne pourront strictement rien n’y faire.

Ne vous résignez pas. Les cryptomonnaies changeront irrésistiblement le monde comme internet l’a fait il y a 20 ans. Gardez la tête froide aujourd’hui et vous vous remercierez mille fois dans quelques années.

Je ne reviendrai pas en arrière.

Rejoignez la révolution, abonnez-vous à Cryptojournal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× quatre = 16

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>