FOMC : Les risques de la guerre commerciale peuvent-ils ralentir la normalisation de la politique de la Fed ?

UOB pense que la Fed devrait encore relever les taux à deux reprises cette année.

« Alors que le marché de l’emploi continue à se renforcer, la grande surprise a été la hausse de 2.9% y/y des salaires, le plus haut depuis juin 2009, ce qui a aidé à renforcer les anticipations pour une quatrième hausses de taux de la Fed en décembre.

Les anticipations du marché pour une hausse de taux en décembre arrivent à 96.3%. La probabilité d’une hausse en décembre est montée à 66.9% (contre 61.4% avant les NFP).

Alors que le rapport NFP a renforcé les anticipations de hausses de taux de la Fed, l’attention des marchés se tourne vers les développements de la politique commerciale de Trump, avec l’imposition de taxes douanières sur la Chine à hauteur de 200 milliards de dollars, qui pourraient être « mises en place très rapidement » après la phase de consultation, en plus des menaces de taxes sur encore 267 Mds USD sur les produits chinois, ce qui couvrirait pratiquement l’ensemble des importations chinoises.

Nous maintenons nos prévisions de hausses de taux de la Fed en 2018 et continuons d’anticiper deux nouvelles hausses (septembre et décembre) pour ramener la fourchette cible à 2.25%-2.50% d’ici fin 2018.

Nous maintenons également nos prévisions pour trois hausses de taux en 2019, de 25 points chacune, ce qui implique que la Fed devrait excéder le taux de long terme à 3.0% d’ici la mi-2019.

Alors que nous savons que de plus hauts salaires et une plus forte inflation pourraient renforcer le risque d’une Fed plus agressive en termes de normalisation, l’escalade des tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis est clairement une épine dans le pied de la Fed, ce qui pourrait justifier une approche plus prudente. »

Copyright (c) 2018 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.