Spoofing : Explication de cette technique de manipulation répandue sur les Crypto-monnaies

Certaines personnes manipulent les marchés et notamment les cryptomonnaies grâce aux carnets d’ordre. On appelle cela le « Spoofing » dans le jargon. On appelle aussi cela le « Dynamic layering » (couches dynamiques).

C’est une forme de manipulation de marché au cours de laquelle quelqu’un prétend vouloir vendre un volume important et tout le monde se dit : « Ho ! Dans ce cas je vais vendre aussi », ce qui fait baisser les cours. Une fois les prix écrasés, le type achète et prétend de nouveau qu’il veut acheter un important volume. Et tout le monde se dit : « Ho ! Dans ce cas je vais acheter aussi », ce qui fait monter les cours permettant au type de revendre à profit.

Comment ça marche :

-Tu sélectionnes une action qui a assez de liquidité mais pas trop

-Tu ouvres un compte chez un broker qui permet de trading de futures sur cette action. Grâce à ce broker tu peux maintenant trader en micro-secondes (1/1000000 sec). Le futur sur cette action côte actuellement à 3000.

-Tu places des ordres de vente confortablement au-dessus du prix de marché des futures adossés à cette action (pour pas que tes ordres soient vraiment déclenchés). Ces ordres ne sont pas immédiatement absorbés car ils sont justement au-dessus du prix de marché. Tu vends donc à 3020

-Vu que le volume journalier est autour du millier de contrats, ton ordre est tout de suite repéré par les algos. Les algos pensent : « Hum, on dirait qu’une grosse institution vend son action, le prix va tomber, il vaut mieux vendre dès maintenant. »

-Leur vente font baisser le cours à 2970. Tu annules sa première couche d’ordres de vente (layer 1) et les remplaces par ne vingtaine d’ordres d’achat de lots à 2972. Ces ordres d’achat sont vrais car cette fois tu veux vraiment qu’ils soient absorbés par le marché. Cela fonctionne, tes ordres sont rapidement passés.

-Maintenant il faut être prudent et rapide car tu es en position.

-Tu places maintenant 150 ordres d’achat mais largement au-dessus de 2070 avant de rapidement les annuler. La plupart des « spoofers » utilisent des algos pour gagner en rapidité. Le but étant que les ordres d’achat apparaissent toujours dans le carnet d’ordre mais qu’ils aient en réalité disparu du marché.

-Le processus est donc maintenant inversé. Le même algo qui pensait qu’il fallait vendre un peu plus tôt se dit maintenant qu’il faut acheter. Le prix monte sur 3010, tu vends tes 20 lots et encaisse la différence.

Voilà, c’est ça le spoofing. C’est en théorie interdit mais vu que le marché des cryptomonnaies n’est pas franchement régulé, ces pratiques sont légions.

Il y a trois grands types de traders sur le marché des cryptomonnaies :

-Le Pro, qui vient du monde de la finance et appiquent ses tactiques de spéculateurs pour tondre tous les petit golden boys qui s’y croient déjà. Il a des moyens énormes à sa disposition.

-Le Golden boy, qui a cassé son PEL, utilise un effet de levier et croit pouvoir engranger 100 % alors que la marge dégagée par les gérant professionnels est plutôt autour de 5 % par an… Il gaspille son précieux temps à regarder une cotation remuer sur son écran d’ordinateur.

-Le holdeur. Il ne cherche pas à maximiser ses gains en multipliant les trades. Il se contente d’être patient et se réalise dans la vie au lieu de se faire un sang d’encre pour rien. Il sait que la blockchain est là pour rester.

Cet article est offert par notre partenaire Cryptojournal.fr