Facebook: Faut-il s’intéresser à l’achat après une année mouvementée pour le géant des réseaux sociaux?

Mardi dernier, l’action Facebook a touché un plus bas à $126.85, au plus bas depuis le début du mois de janvier 2017. L’occasion de se pencher sur la situation actuelle du numéro 1 mondial des réseaux sociaux, alors qu’une année semée d’embuches arrive à son terme.

Rappelons que les problèmes de Facebook ont commencé en mars 2018, après que les médias aient dévoilé que les données de 87 millions d’utilisateurs de Facebook avaient été utilisées par le cabinet de conseil Cambridge Analytica, qui est intervenu dans la campagne présidentielle de Donald Trump.

Ce scandale avait entrainé une chute de 11% du titre, mais à peine deux mois plus tard, le titre avait effacé cette perte, notamment grâce aux résultats trimestriels satisfaisants publiés au mois d’avril.

Cependant, Facebook a ensuite déçu lors de la publication des résultats du T3, avec un chiffre d’affaires inférieur aux attentes, un ralentissement de la croissance des utilisateurs, et surtout un avertissement de la part de la société, sur le fait que cette tendance allait se poursuivre.

Ces résultats ont en effet permis de mesurer plus précisément l’impact négatif du scandale Cambridge Analytica, et de la dégradation de l’image de Facebook auprès de ses utilisateurs.

Néanmoins, Facebook reste le plus important réseau social du monde, et reste un passage obligé pour la plupart des entreprises qui souhaitent faire de la publicité, tant l’outil de Facebook est inégalé.

Il convient donc de se demander si la chute subie cette année constitue une opportunité pour se positionner à l’achat à long terme sur le titre.

On peut en effet estimer que les changements rendus nécessaires par les récents scandales ne pèseront que temporairement sur l’activité de la société, qui devrait au final en ressortir grandie, avec une amélioration de la confiance des utilisateurs.

D’un autre côté, certains experts estiment que Facebook est encore loin d’avoir solutionné tous ses problèmes, qui pourraient continuer à peser sur les résultats au cours des prochains trimestres.

Les incertitudes restent donc nombreuses, mais avec une baisse de plus de 40% entre le sommet annuel du 27 juillet à $218.62 et le creux de la semaine dernière à $126.18, le titre semble effectivement attractif…

Copyright (c) 2018 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.