Cours 6 : Introduction à l’analyse des statistiques économiques et du sentiment de marché

Chaque semaine, des centaines de statistiques économiques sont publiées tout autour de la planète, mais il y a au final assez peu de publications qui se prêtent réellement au trading de news, avec un impact immédiat sur les marché.

On peut en compter 5-10 aux USA, et 3-5 pour la Zone Euro, l’Australie, le Canada et la Nouvelle Zélande. Ces statistiques sont généralement mensuelles ou trimestrielles et leur publication est biensur planifiée à l’avance.

Malheureusement, les choses changent souvent, et le marché n’est pas toujours réactif aux mêmes statistiques.

Repérer les obsessions du marché

Le marché, et les traders, fonctionnent pas « obsessions ». A chaque période correspond un « sujet chaud » (Brexit par exemple à l’été 2016), et les statistiques liées à ce sujet chaud deviennent plus importantes. On pourrait presque parle de phénomène de mode.

Et ces modes évoluent rapidement, si bien qu’il est parfois difficile de suivre le fil. D’ailleurs, pour quelqu’un qui pratique le trading de news, prendre des vacances pour une semaine peut avoir des conséquences néfastes (pour un temps) sur sa capacité à « sentir l’ambiance du marché » et à trader les news.

La principale chose à retenir est qu’il faut absolument identifier l’obsession du moment, le sujet à la mode, car une fois qu’un sujet est sous le feu des projecteurs des traders, les informations relatives à ce sujet vont impacter le marché bien plus que ce qu’il ne devraient en temps normal.

Cela veut dire que parfois les élections grecques peuvent être plus importantes que le PIB allemand, ou que les mises en chantier US peuvent être plus importantes que le rapport mensuel sur le chômage.

Et pour évaluer quel est le sujet du moment, il n’y a pas de secret, il faut rester constamment « connecté au marché », prendre connaissances des « headlines » pour différentes sources d’info, et identifier quels types d’infos se traduisent par des impacts significatifs sur le forex. C’est d’ailleurs là le domaine d’expertise de ProfesseurForex.com.

L’appétit et l’aversion pour le risque

Pour savoir quelle news trader, et comment, il faut aussi tenir compte du sentiment de marché, savoir si les traders sont enclins à la prise de risque, ou si au contraire l’aversion au risque domine.

En effet, l’impact des événements positifs sera accentué en cas d’appétit pour le risque, mais minimisé en cas d’aversion pour le risque. A l’inverse, les mauvaises nouvelles pourront être atténuées par l’optimisme ambiant, et les bonnes nouvelles accentuées.

Il faut donc savoir quelles sont les nouvelles qui génèrent de l’aversion au risque :

*L’incertitude géopolitique (guerres, attentats, ou rumeurs à ce sujet)
*Les faillites de grandes entreprises et les surprises négatives dans les résultats des grandes entreprises
*Les statistiques économiques importantes qui s’écarte fortement négativement du consensus

Ou l’appétit pour le risque :

*La stabilité géopolitique (traités de paix, etc)
*De bons résultats pour les grandes entreprises
*De bonnes surprises dans les statistiques économiques