Leçon 25 : Sclaping, Day Trading, ou Swing Trading?

Il existe différentes manières d’aborder le trading, notamment en fonction des différents horizons de temps. Par ailleurs, le temps que vous souhaiterez accorder au trading conditionnera en grande partie le type de trader que vous représenterez.

Le scalping

Le scalping consiste à spéculer sur de petites variations des cours des devises, généralement de 3 à 10 pips, parfois 20 ou 30 quand la volatilité est très forte. Les « scalpeurs » ne prennent pas en compte l’analyse fondamentale, mais peuvent prendre des positions consécutives à des réactions violentes des devises face à des publications de statistiques ou à des déclarations influentes.


Vous souhaitez vous former au trading forex? Découvrez notre formation en vidéo!


La stratégie du sclapeur se base donc essentiellement sur l’analyse technique du forex, généralement sur des graphiques de 1 à 5 minutes. Le nombre d’ordres passés dans la journée est très élevé, et l’effet de levier important, pour que les objectifs réduits en terme de pips débouchent sur des gains en capital importants.

Le scalping est considéré comme le type de trading le plus risqué sur le marché des devises, et demande beaucoup de réactivité et d’attention pour couper les pertes rapidement, et est par conséquent plutôt réservé aux traders expérimentés.

Le suivi intense et de chaque instant que demande le scalping nécessite d’avoir les yeux rivés sur l’écran tout au long des prises de position, ce qui peu se révéler très stressant.

Toutefois, cette technique peut être adaptée à ceux qui veulent trader quelques heures par jour, et terminer leur séance de trading sans positions ouvertes.

Résumé

Graphiques a utiliser : 1M, 5M, 15M
Nombre de positions : de 10 à 50 par jour
Objectifs de gains : de 3 à 20 pips

Le day trading

Le day trading consiste à conserver ses positions de 15 minutes à 1 journée, par fois 2 jours. Les day traders se basent eux aussi essentiellement sur l’analyse technique, mais prennent en compte l’analyse fondamentale et l’actualité dans leurs décisions.

Les days traders étudient des graphiques de 15M à 4H, et leurs objectifs de gains tournent autour de 50 pips en général. Les days traders sont moins obligés de suivre intensément leurs positions que les scalpeurs, et utilisent généralement des stops et des limites, ce qui leur permet de passer leurs ordres, puis de passer à autre chose, en laissant la sortie de positions être dictée par les stops et les limites.

C’est le type de trading le plus répandu parmi les traders indépendants, et c’est le type de trading par lequel devraient commencer les débutants.

Résumé

Graphiques a utiliser : 15M, 1H, 4H
Nombre de position : 3 à 5 par jour
Objectifs de gains : de 50 à 100 pips

Le Swing Trading

Dans le trading de position, on cherche à conserver les positions de plusieurs jours à quelques semaines. Si l’analyse technique intervient comme toujours dans le processus de décision, le trader de position accorde une grande importance à l’analyse fondamentale, à l’actualité et à la psychologie de marché, ainsi qu’à « l’ambiance du moment ».

Les graphiques étudiés sont généralement des graphiques journaliers, bien que des graphiques horaires puissent être utilisés pour parfaire les entrées en position, et les graphiques hebdomadaires pour prendre du recul sur la tendance de fond. Les objectifs de gains sont ici très élevés, et se comptent en centaines de pips.

Ce type de trading est à déconseiller aux débutants. Tout d’abord, il peut être difficile de bien appréhender le contexte fondamental et la psychologie des investisseurs quand on n’a pas d’expérience. Ensuite, le peu de positions qu’implique ce type de trading induit une acquisition de l’expérience plus lente (moins on prend de positions, moins on acquiert d’expérience, c’est mathématique).

Résumé

Graphiques étudiés : 1H, 1D, 1W
Nombre de positions : 1 à 10 par mois
Objectifs de gains : de 100 à 1000 pips

Pour conclure, on notera que le premier contact d’un débutant avec le trading devrait se faire via le day trading.

Le scalping, bien que risqué et nécessitant une grande résistance au stress, peu également convenir aux débutants si toutefois les positions prises restent modestes.

En effet, le premier but du débutant est d’acquérir de l’expérience, et plus on passe d’ordres, plus vite on acquiert de l’expérience. Par ailleurs, le suivi constant des positions qu’implique le scalping permet de s’imprégner des réactions de marché, ce qui aide également grandement à l’acquisition de l’expérience.

Enfin, le trading de position, qui demande peu de temps pour des gains élevés, semble peu adapté au forex. En effet, le marché des devises est un marché sur lequel tout évolue très vite, et penser pouvoir conserver des positions plusieurs semaines demande de s’appuyer sur une dose d’incertitude considérable.

Il n’est par ailleurs pas indispensable de « choisir son camp », vous pouvez très bien avoir en même temps des positions de day trading, et « scalper » le marché de temps en temps, tout en prenant un « pari » sur le long terme avec le trading de position.


UNIVERSITE DU FOREX : Un programme complet de formation au trading Forex en 12 heures de vidéos