Leçon 10 : Théorie de Dow et application au trading forex

La théorie de Dow constitue la base de l’analyse graphique. Tous les principes et techniques de l’analyse graphique (ou chartisme) ne sont au final que des évolutions, des applications et des cas particuliers de la théorie de Dow.

Élaborée pour l’analyse des marchés action à la fin du 19ème siècle, tout les éléments de cette théorie ne sont pas forcément directement applicables au Forex.

Plutôt que de se contenter d’exposer la théorie originelle de Dow, nous allons présenter dans cette leçon les principes et techniques directement applicables au trading sur le marché des devises.


Vous souhaitez vous former au trading forex? Découvrez notre formation en vidéo!


La définition d’une tendance selon la théorie de Dow

Avant de définir les tendances selon la théorie de Dow, il convient de faire le point sur les notions de « pics » et de « creux », qui servent de base à la définition et à l’analyse des tendances.

Quelle que soit l’échelle de temps, les paires de devises évoluent rarement longtemps en ligne droite. Les évolutions des devises sont ainsi constituées de petits mouvements haussiers et de petits mouvements baissiers, qui mis bout à bout constituent des tendances.

Les pics et la creux, également appelés « plus hauts » et « plus bas » sont donc les points de retournements des « petits mouvements » qui constituent les tendances.

piccreux

La définition des tendances selon la théorie de Dow se base donc sur l’étude de ces pics et creux successifs :

Dans le cadre d’une tendance haussière, chaque nouveau «plus haut » doit être plus haut que le précédent, et chaque nouveau « plus bas » doit être plus haut que le précédent.
Dans une tendance baissière, chaque nouveau « plus bas » doit être plus bas que le précédent, et chaque nouveau «plus haut» doit être plus bas que le précédent.

tendancehaussiere

tandancebaissiere

Charles Dow, qui a comme son nom l’indique jeté les bases de la théorie de Dow, utilisait une métaphore très intelligente pour expliquer ce principe, en comparant l’évolution des cours à la marée.

En effet, lorsque les vagues avancent successivement de plus en plus loin sur la plage, la marée est montante. A l’inverse, quand les vagues successives s’éloignent de plus en plus de la plage, la marée est descendante.

Il en va de même avec les tendances graphiques, si les sommets sont toujours plus élevés, la tendance générale est haussière, si les creux sont de plus en plus profonds, la tendance générale est baissière.

Comment utiliser ce principe dans les faits ?

Premièrement, une tendance respectant ces règles aura plus de probabilités de se poursuivre. Une tendance qui ne respecte pas ces règles envoie par conséquent des signaux avancés de fin de tendance, ou d’affaiblissement

Si on a le choix entre deux opérations, on préférera donc suivre une tendance « saine », qui respecte cette règle.

Ensuite, si on a pris position sur une tendance saine, qui ensuite respecte de moins en moins les principes évoqués plus haut, il peut être judicieux de sortir de la position, avant que les choses se corsent.

Le concept des « poupées russes », ou comment les tendances de termes différents s’imbriquent les unes dans les autres

Le concept de base de Dow

Dans sa théorie, Dow disait que « le marché a trois tendances », et qu’une tendance se décompose en trois parties : la tendance primaire, la tendance secondaire et la tendance mineure.

Pour reprendre la métaphore de la marée, on peut considérer que la tendance primaire est le mouvement de la marée, les tendances secondaires sont les vagues, et les tendances mineures sont les clapotis qui se forment au-dessus des vagues.

L’application au Forex

Cependant, le forex est un marché où tout se passe très vite, et qui plus est qui n’existait pas lors de la formulation de la théorie de Dow, et cette vision de l’étude de tendance n’est pas très adaptée au trading sur le marché des devises.

Il est en effet plus pertinent de considérer les mouvements des paires de devises en faisant une comparaison avec les poupées russes, ces statues de différentes tailles qui s’imbriquent les unes dans les autres.

Par exemple, lorsque vous repérez une tendance haussière sur un graphique journalier, vous pourrez constater en « zoomant » sur le graphique 4h ou 1h que la tendance générale haussière que vous aviez repéré est constituée de hausses et de baisses successives.

Si vous isolez une de ces petites hausses ou petites baisse et que vous « zoomez » avec un graphique 15 min ou 5 minutes, vous constaterez que ce mouvement est lui même composé de petites hausses et de petites baisses, et ainsi de suite.

Il existe donc des tendances de plus ou moins long terme sur le forex. Certaines tendances de fond peuvent durer pendant des années sur les graphiques de très long terme, tandis que les plus courtes tendances sur les plus petits graphiques peuvent ne durer que quelques minutes.

Il est donc intéressant de savoir dans quel contexte on s’inscrit lorsque l’on fait du trading à court terme : La tendance de fond est-elle haussière ou baissière?

Vous devez en effet répondre à cette question avant même de chercher à vous positionner sur le marché, car comme vous l’avez certainement déjà entendu, IL EST PRÉFÉRABLE DE TRADER DANS LE SENS DE LA TENDANCE.

Pourquoi? Parce que si vous vous trompez, si vous entrez en position trop tôt ou trop tard, la tendance générale jouera en votre faveur si vous vous êtes positionné dans son sens, tandis qu’elle ne fera que creuser vos pertes si vous avez navigué à contre courant…

Il ne faut cependant pas prendre trop de recul. En effet, si vous tradez par exemple sur des graphiques en 1 minute, il est peu utile de repérer la tendance générale visible sur le graphique journalier.

L’idée est de repérer la tendance dans laquelle s’imbrique la tendance que vous souhaitez suivre, la tendance de « terme directement supérieur ».


UNIVERSITE DU FOREX : Un programme complet de formation au trading Forex en 12 heures de vidéos