Leçon 10 : Les moyennes mobiles sur le forex

Les moyennes mobiles sont également un des outils les plus répandus dans l’analyse technique.

Concrètement, ce sont des courbes découlant de calculs de moyennes glissantes de cours. Par exemple, pour calculer une Moyenne Mobile 20 périodes, on calcule la moyenne pondérée des 20 derniers cours de clôture de chaque période, ce qui nous donne un cours.

Pour calculer le cours suivant, on refait cette moyenne en intégrant le cours de clôture de la dernière bougie apparue (la 21 ème) et on exclue le cours de la première bougie (la 1ère), et ainsi de suite.

C’est peut être un peu flou pour les non matheux (!), mais intéressons nous surtout à la pratique! Car il est évident que vous n’aurez jamais à calculer ces moyennes mobiles vous même, tous les logiciels d’analyse et les plateformes de trading les proposent.

Les moyennes mobiles ont trois grandes utilités : Elles permettent de confirmer les tendances, dans certains cas de prévoir les retournements (signaux), et de repérer des niveaux de support ou de résistance. Intéressons nous d’abord aux moyennes mobiles comme outil de confirmation de tendance.

Un outil de confirmation de tendance

1) avec un moyenne mobile longue

myenemobilelongue

Cette image présente un graphique horaire de l’ EUR/USD, auquel on a ajouté en bleu une moyenne mobile à 100 périodes (MM100).

Les règles d’analyse sont très simples :

Lorsque les cours évoluent en dessous de leur moyenne mobile et que la moyenne mobile est orientée à la baisse, la tendance baissière est confirmée.
Lorsque les cours évoluent au dessus de leur moyenne mobile et que la moyenne mobile est orientée à la hausse, la tendance haussière est confirmée.
Lorsque les cours passent alternativement au dessus et en dessous de leur moyenne mobile, il n’y a pas de tendance forte, et un retournement est à envisager. Il faudra donc être particulièrement vigilant dans ce cas.

2) Avec deux moyennes mobiles (moyenne et courte)

Un autre manière de confirmer les tendances est d’étudier les positions relatives de deux moyennes mobiles de périodes différentes, par exemple une MM20 (rouge) et une MM50 (verte), comme sur le graphique ci dessous :

mmmm40mm20

Règles d’interprétation

Lorsque la moyenne mobile courte (ici la MM20 en rouge) est au-dessus de la moyenne mobile longue (ici la MM50 en vert), et que leur espacement s’accroit, la tendance haussière est confirmée.
Lorsque la moyenne mobile longue (MM50 en vert) est au-dessus de la moyenne mobile courte (MM20 en rouge), et que leur espacement s’accroit, on est en présence d’une tendance baissière.

Un outil pour prévoir les retournements et obtenir des signaux de trading

Il est utile de disposer d’un outil permettant de confirmer les tendances repérées, mais c’est encore mieux si cet outil permet également de prendre de réelles décisions d’investissement, en prévoyant les retournements, et donc en fournissant des signaux de trading. C’est ce que nous allons voir ici.

En effet, l’étude des croisements de moyennes mobiles longues et courtes peut permettre de déceler des « signaux de trading », c’est-à-dire de repérer les moments où il faut acheter et les moments où il faut vendre.

Règles d’interprétation

Lorsque la moyenne mobile courte (ici la MM20 en rouge) passe au dessus de la moyenne mobile longue (ici MM50 en vert), il s’agit d’un signal d’achat. C’est-à-dire qu’après un tel croisement, il est probable que les cours entament une phase haussière.

Lorsque la moyenne mobile longue (ici la MM50 en vert) passe au dessus de la moyenne mobile courte (ici la MM20 en rouge), il s’agit d’un signal de vente. Il faudra donc se positionner à la vente après un tel croisement.

On voit bien avec la pratique que ces signaux sont très efficaces. Ils ne permettent certes pas de se positionner au début de la tendance (c’est pourquoi on dit que les croisements de signaux de moyennes mobiles sont des signaux «retardés»), mais ils restent très pertinents.

Une petite astuce pour valider la force du signal est de regarder l’angle de croisement des moyennes mobiles. Généralement, plus l’angle de croisement est important, plus le signal est valable.
Un outil pour identifier des niveaux de support et de résistance et des objectifs

Les moyennes mobiles peuvent également être utilisées comme des supports et des résistances, ou plutôt comme des lignes de tendance.

En effet, on constate que certaines moyennes mobiles jouent réellement avec précision ce rôle, et dans ce cas, leur utilisation en trading est similaire aux supports et aux résistances.

Par ailleurs, les moyennes mobiles longues sont parfois difficiles à franchir, et on peut donc s’en servir pour positionner des objectifs :
Si on est en position, et qu’une moyenne mobile longue se trouve sur le chemin, les cours auront de bonnes chances de rencontrer un « point de friction » au contact de la MM, qui peut donc servir d’objectif de sortie

Conclusion

Les moyennes mobiles sont donc des outils particulièrement complets, qui, bien utilisés, peuvent couvrir tous les aspects d’une opération de trading : Etude de tendance, prise de position et définition des objectifs. Nous vous invitons donc avec insistance à en faire usage !

Il est également important de noter que les « réglages » efficaces de moyennes mobiles varient d’une période à l’autre, et d’une paire de devises à une autre et la seule méthode efficace pour trouver ce qui fonctionne à un moment donné est le tâtonnement.

Notre programme Université du Forex vous explique quelles moyennes mobiles utiliser à quel moment. Renseignez vous sur cette formation en 12 heures de vidéo.