Economie : Les perspectives macroéconomiques et fondamentales de Goldman Sachs pour 2018

Goldman Sachs présente ses perspectives fondamentales pour l’économie US et de l’Europe pour cette année 2018.

La croissance :

Nous pensons que l’expansion globale devrait se poursuivre, mais à un rythme plus modéré. Aux Etats-Unis, cela est du au manque des capacités d’épargne. En Europe, les facteurs monétaires et fiscaux soutenant la croissance deviennent moins puissants, et en Chine, les décideurs politiques pourrait tourner leur attention de la croissance et se centrer plus sur la correction des déséquilibres après le congrès du parti de 2017.

L’inflation :

Nous pensons que le ralentissement de l’inflation aux Etats-Unis devrait s’avérer temporaire. Nous n’anticipons pas une rapide accélération de l’inflation en 2018. Essentiellement, nous pensons que le principal impact de l’inflation sur les prix des actifs ne va pas influencer la politique monétaire, et au vue de la solidité du marché de l’emploi US, nous pensons que la barre de l’inflation est suffisamment basse pour permettre une continuation du resserrement monétaire. En Europe, nous pensons que l’inflation sera plus molle et toute surprise devrait avoir un faible impact sur les marchés au vue de la distance à parcourir pour atteindre la cible.

La politique monétaire :

Nous pensons que le resserrement monétaire va commencer à compter en 2018. La douce et bien-avertie transition de sortie des QE devrait avoir un impact limité. Le principal impact devrait venir d’un rythme de hausses de taux de la Fed significativement plus élevés qu’anticipé par les marchés. Cela va probablement créer des pressions sur les obligations et il y a des risques que ce soit une source de volatilité temporaire. En dehors des obligations, nous pensons que l’effet le plus persistant sera un renforcement du dollar.

La politique :

Aux Etats-Unis, les croyances dans la capacité du Président Trump à implémenter ses politiques sont tellement faibles, que nous pensons qu’il y a des possibilités de surprises. En particulier, une plus forte dérégulation est une potentielle source de surprises. Une détérioration de la politique commerciale US est un risque. La Corée du Nord et les risques géopolitiques plus globalement restent un facteur, mais ce n’est pas quelque chose sur lequel nous parierons à ce stade. En Europe, nous pensons que le Brexit va principalement impacter l’économie UK, avec seulement de faibles retombées dans la zone euro.

Copyright (c) 2017 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.