Les bourses rebondissent mais l’aversion pour le risque ne va pas disparaître aussi facilement

Les bourses rebondissent. L’aversion pour le risque diminue significativement et les dernières déclarations du secrétaire US au commerce semblent aller dans ce sens.

Le secrétaire a déclaré que les récentes menaces vont se terminer avec des accords négociés et non une guerre commerciale.

« La Chine sait qu’elle ne veut pas d’une guerre commerciale avec nous » a-t-il déclaré avant d’ajouter qu’il y aura « des limitations aux investissements chinois aux USA ».

Difficile d’interpréter ces propos un peu contradictoires mais les bourses semblent apprécier le fait que le secrétaire au commerce dise que les marchés n’ont pas besoin d’un guerre commerciale.

Néanmoins, il faut noter en rouge que la Chine vient de lancer aujourd’hui son contrat à terme sur le pétrole et que cela est un coup de sabre retentissant dans le pétroDollar, le symbole ultime de l’impérialisme US.

L’objectif de la Chine est d’accroître sa capacité à négocier sa facture énergétique en intervenant plus directement dans la détermination des cours mondiaux du pétrole. Pékin peut espérer conforter ainsi la visibilité du Yuan dont elle veut doper l’usage à l’international en dépit d’une convertibilité toujours très encadrée.

Méfiance, l’aversion pour le risque n’a pas totalement disparu et ces derniers développements montrent que la tension est en réalité très vive entre la Chine et l’Oncle Sam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ cinq = 7

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>