BCE : L’Euro est « irréversible » a martelé Mario Draghi

La conférence de Mario Draghi a pesé sur EUR/USD qui repasse sous 1.17. La conférence plutôt hawkish de Powell hier pèse probablement aussi dans la balance.

Concernant les nouvelles projections économiques de la BCE :

PIB :

2018 : 2.1 % contre 2.4 % en Mars (Mais la BCE estime que ce ralentissement sera temporaire)

2019 : inchangé à 1.9 %

2020 : inchangé à 1.7 %

Draghi a également déclaré que ce recul des prévision est lié au fait que la croissance en glissement annuelle sera calculé par rapport à des niveaux élevés mais a tout de même signalé que la faible croissance pourrait durer plus longtemps que ne le suggèrent les nouvelles projections.

Inflation :

2019, 2019, 2020 : 1.7 % (contre 1.4 % précédemment)

Concernant l’inflation, la BCE s’attend à 1.7 % pour les trois prochaines années (contre 1.4 % précédemment anticipé pour 2019 et 2020). En cause, la hausse du prix du baril évidemment. « L’inflation devrait rester autour du niveau actuel jusqu’à la fin de l’année » a déclaré Draghi.

En plus de l’augmentation du QE pour un trimestre (15 Mds par mois contre 30 Mds actuellement), on notera surtout l’insistance du président de la BCE sur l’irréversibilité de l’Euro. Un message adressé à ses compatriotes Italiens qui ont récemment demandé à ce que la BCE efface 250 Mds de dette.

Mario Draghi semble être du même avis que Jean Claude Juncker. A savoir « qu’aucun choix démocratique ne peut aller à l’encontre des traités Européens »…

La nouveauté de cette conférence de presse a également concerné la forward guidance concernant le taux directeur. Il restera au plancher « au moins jusqu’à l’été 2019 et plus longtemps encore si nécessaire ».

Donc lorsque la BCE disait que le taux directeur resterait au plancher pour un période « considérable » après la fin du QE, la BCE voulait dire 6 mois. Drôle de vocabulaire.

Le gouverneur de la banque de France avait déjà vendu la mèche à ce sujet il y a de ça deux mois, ce qui a incité les marchés à se focaliser sur la prolongation du QE qui contraste évidemment avec la hausse de taux de la FED hier et qui pousse donc l’Euro à la baisse.

 Copyright (c) 2018 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Commenter

  1. LIU says

    Divergence de la politique monétaire refait surface, vous voulez dire. « irréversible ? » On est en Chine ?