Home > Actualités & Analyses Forex > 750 milliards d’EUR de subventions et de prêts pour l’Europe

750 milliards d’EUR de subventions et de prêts pour l’Europe

L’Europe a franchi une nouvelle étape sur la base de la récente déclaration franco-allemande de la semaine dernière et a annoncé un fonds de 750 milliards d’euros pour la prochaine génération au cours des trois prochaines années. Il s’agit là d’une grosse affaire pour l’Europe car 500 milliards d’euros sont des subventions et non des prêts aux pays touchés par la pandémie de coronavirus.

Quant à la source des fonds, ils seront empruntés au cours des trois prochaines années et seront remboursés à partir de 2028 pour une période de 30 ans, jusqu’en 2058. Cela montre que l’UE peut et va émettre une dette commune et qu’elle peut emprunter à l’échelle macro pour augmenter les dépenses dans les programmes de l’UE en cas de crise.

Un changement de cap pour l’espace fiscal européen

La pandémie de coronavirus a suscité des réactions tellement fortes de la part des banques centrales et des gouvernements que des expressions comme « sans précédent » ou « qui change la donne » ont tendance à perdre de leur signification. Pourtant, si l’on regarde l’histoire, des mesures aussi audacieuses de la part de l’Europe ont été considérées comme improbables dans un avenir proche. Pourtant, c’est le cas ici.

Les dépenses seront effectuées par le biais d’un mécanisme de relance et de résilience (RRF) et seront affectées à des projets financiers par l’intermédiaire des instruments budgétaires de l’UE (politique agricole, politique de cohésion, etc.). Il existe également un instrument de soutien à la solvabilité pour les entreprises ayant besoin de liquidités.

Peu après l’annonce d’hier, des calculs ont été effectués pour savoir quels pays recevront le plus de subventions et auront le plus accès aux prêts. Sans surprise, l’Italie et l’Espagne seront les principaux bénéficiaires, tandis que l’Allemagne soutiendra la majeure partie de la facture. Toutefois, ce calcul, du moins en ce qui concerne la question de savoir qui va payer l’emprunt, est erroné.  La part du RNB (revenu national brut) dans l’Union européenne peut changer de manière spectaculaire sur une si longue période, et donc la structure des recettes budgétaires de l’UE.

Si nous savons quelque chose, c’est bien où vont les fonds maintenant. Quant à savoir quelle sera la part la plus importante au moment de rembourser les emprunts, on ne le sait pas, à moins qu’il n’y ait une boule de cristal constamment utilisée pour prévoir l’avenir.

Quelle que soit la manière dont on envisage les choses, les emprunts de l’UE pour les dépenses de l’Union sont là maintenant, même si c’est sous leur forme la plus simpliste.

Tags:
Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte