Home > Actualités & Analyses Forex > Actu dossier Europe : ProfesseurForex vous donne son avis sur la manière de résoudre cette crise

Actu dossier Europe : ProfesseurForex vous donne son avis sur la manière de résoudre cette crise

(ProfesseurForex.com) – Ou en serions nous si la BCE n’avait racheté pour plus de 150 Milliards d’obligations Grecque, Irlandaises, Espagnoles, Italiennes ou Portugaises. Dieu seul le sait, mais une chose est sûr, nous serions dans de beaux draps.

A l’heure ou la majeure partie des pays occidentaux accusent des dettes abyssales, il est intéressant de se demander pourquoi seule l’Europe est attaquée par les marchés alors que l’Angleterre et les États-Unis sont sur un nuage paisible pendant que l’orage gronde sur le vieux continent?

L’Europe est au bord de la crise de nerfs à la veille d’un nouveau sommet afin d’apporter une solution ou bien à défaut, une feuille de route claire vers la sortie de la crise. En effet, l’Italie est sommée de réformer son système de retraites, la France de garder son triple AAA et l’Angleterre de ne pas se mêler de ce qui ne la regarde pas… L’Allemagne est au volant et tout le monde est invité à s’assoir à l’arrière et de se serrer la ceinture…

Mais pourquoi, nous les pays du SUD, accusons nous chroniquement des déficits budgétaires qui creusent notre dette et nous privent de notre droit de parole à Bruxelles au profit du bon élève Allemand? La réponse et simple, la plupart des pays en difficulté ne s’accommodent pas de cet Euro que l’Allemagne a voulu fort. Notre désindustrialisation nous joue des tours et nos balances commerciales déficitaires creusent notre dette de jour en jour. En effet, nous avons la même monnaie, mais des économies fondées sur des modèles différents et des politiques fiscales et sociales divergentes. L’Europe n’est pas assez intégrée et les disparités de compétitivité, in fine de dette, poussent les marchés à attaquer les maillons faibles de la zone Euro puisque l’on sait désormais que la solidarité financière n’existe pas et que la BCE ne sera pas éternellement là. (on se rappelle que Jurgen Stark, gouverneur Allemand de la BCE, a claqué la porte de l’institution le mois dernier pour protester contre le quantitative Easing de Jean Claude Tricher ( 150 Milliards d’obligations rachetées sur le marché secondaire))

Et c’est bien là que la bât blesse. La banque centrale de la Zone Euro ne peut pas faire comme la FED ou la banque d’Angleterre. C’est à dire faire marcher la planche à billets pour racheter les obligations (QE). Les Allemands sont viscéralement opposés à cette option qui risque de provoquer de l’inflation. ( On se rappelle des Allemands allant faire leur marché avec des brouettes de Marks dans les années 30 avec les conséquences que l’on sait…).

Alors on essaye de bricoler en augmentant les capacités du FESF par des tours de passe passe comme l’augmentation du levier. Mais si les dirigeants décidaient demain d’augmenter les capacités du FESF ou de le transformer en assureur, cela ne sera qu’une énième rustine.

La seule vraie solution durable, c’est de modifier les statuts de la BCE et lui permettre de garantir la dette de tous les États de la Zone Euro. L’Allemagne le sait bien mais semble vouloir obtenir la garantie que les Etats vont faire le nécessaire pour annihiler leurs déficits budgétaires afin de stopper l’accroissement de la dette de la Zone Euro. Et elle n’a pas tord en ce sens. Seulement, les marchés veulent des avancées maintenant tout de suite…

A bon entendeur, salut.

Copyright (c) 2011 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Tags:
Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte