Home > Actualités & Analyses Forex > Actu Forex – Espagne : L’Espagne est de nouveau au centre des inquiétudes cette semaine

Actu Forex – Espagne : L’Espagne est de nouveau au centre des inquiétudes cette semaine

L'Équipe Éditoriale de Professeurforex.com

(ProfesseurForex) – Le premier ministre Espagnol Mariano Rajoy a rencontré hier ses ministres de la santé et de l’éducation pour décider 13 milliards de coupes budgétaires.

Le premier Ministre semble se rendre compte que son cavalier seul du 02 Mars (en décidant de relever l’objectif de déficit budgétaire pour 2012 pour 4,4 % du PIB précédemment) a réveillé la défiance vis-à-vis de la Zone Euro.

Ce dernier multiplie donc les actes de bonne volonté ces derniers temps et martèle que le déficit du pays sera contrôlé et reviendra en-dessous des 3 % du PIB en 2013.

Mais le mal est fait et la taux d’emprunt du pays se retrouve sous forte pression depuis deux semaines. Le taux à 10 ans de l’Espagne est retourné au-dessus de 5,85 % …

Néanmoins, les commentaires de marché qui insinuent que l’Espagne pourrait être la quatrième roue du carrosse (suite à la Grèce, l’Irlande et le Portugal) nous semblent exagérés. En effet, l’endettement de l’Espagne reste bien inférieur à celui de la moyenne de la Zone Euro (à 78 % du PIB contre 120 % en Italie…).

Néanmoins, après un nouveau déficit budgétaire avoisinant les 5 % du PIB en 2012, l’Espagne n’aura plus de marge de manoeuvre et son endettement deviendra plus fort que l’Allemagne en comparaison avec le PIB.

L’économie Espagnole n’est pas aussi forte et diversifiée que celle de l’Italie par exemple et le chômage y est préoccupant. Si l’on regarde froidement les chiffres de la dette, l’Espagne a encore une marge d’une année seulement avant de rejoindre dangereusement les mauvais élèves de la Zone Euro.

D’autre part, l’Espagne a déjà réussi a emprunter les 2/3 de son besoin de financement pour l’année 2012, ce qui donne la possibilité au pays d’attendre des jours meilleurs pour lever de la dette.

Alors que le budget présenté par Rajoy était déjà extrêmement « austère », ces nouveaux 13 milliards de coupes budgétaires ne semblent pas pour l’instant desserré l’étau dans le quel le pays s’est mis sur les marché obligataires.

En effet, il va falloir obtenir l’accord des régions, qui sont en charge de la politique de santé et d’éducation. Le Parti du peuple de Mariano Rajoy se rencontrera demain pour mettre les choses à plat.

En attendant, si les tensions persistent, nous pourrions voir la banque centrale Européenne retourner acheter des obligations Espagnoles (et Italiennes) sur le marché secondaire. Il s’agirait d’un mauvais signe envoyé aux marchés mais étant donné que l’effet LTRO s’estompe, il faudra bien que la BCE agisse pour contenir les taux d’emprunts Espagnols…

La persistance du dossier Espagnol va une nouvelle fois peser sur l’Euro. Rappelons que les difficultés de l’Espagne à lever de la dette ont largement contribué (avec l’éloignement de la perspective d’un QE3) à l’affaiblissement de l’Euro sur le forex depuis la semaine dernière.

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Tags: