Home > Actualités & Analyses Forex > Actu Forex – Zone Euro : Le gouverneur Asmussen déclare que la BCE n’a pas de plan B pour la Grèce

Actu Forex – Zone Euro : Le gouverneur Asmussen déclare que la BCE n’a pas de plan B pour la Grèce

L'Équipe Éditoriale de Professeurforex.com

(ProfesseurForex.com) – Le gouverneur de la BCE, Jörg Asmussen déclare, en dépit des rumeurs de marché de vendredi dernier, que la banque n’envisageait qu’un seul scénario, celui du maintient de la Grèce au sein de la Zone Euro avant de plaisanter lorsque que la question d’un plan B lui a été posée et de préciser que la décision d’une éventuelle sortie de la Grèce n’était pas du ressort de la BCE.

Le gouverneur concède tout de même, à l’instar de Mario Draghi, que « le pacte budgétaire peut être en revanche complété par un pacte de croissance ».

Asmussen avance que les mesures pour la croissance pourraient être une réforme du marché du travail (sur le modèle Allemand).., et des mesures sur le financement de grands projets d’investissement mais martèle que le « pacte budgétaire ne doit pas être renégocié ou assoupli ».

Enfin, en ce qui concerne la Grèce, qui n’a plus accès aux opération de refinancement normales de la BCE, Asmussen a déclaré que la Grèce avait assez de liquidités en se finançant désormais auprès de la banque centrale de Grèce.

Pour rappel, la Grèce a réduit sa dette de 23,8 % suite à l’opération PSI (défaut sur la dette détenue par le secteur privée) qui atteint actuellement 280 milliards contre 367 milliards en décembre.

Des chiffres toutefois sujet à la plus grande prudence étant donné que la dernière tranche de l’UE de 25 milliards versée en Avril n’est pas comptabilisée. Des milliards utilisés pour stabiliser le système bancaire Grec fortement touché par le PSI en accusant une perte de 70 % de ses créances.

Les deux plans d’aide cumulés représentnte un prêt de 240 milliards d’Euros, (pas encore entièrement débloqué pour la Grèce). L’ensemble de la cure d’austérité prescrite à la Grèce doit permettre à la dette du pays de retourner autour de 120 % du PIB d’ici 2020, contre 160 % à la fin 2011 (avant le PSI).

L’objectif semble très lointain et difficilement atteignable lorsque l’on observe la récession que traverse le pays depuis 5 ans et l’impasse politique. En effet, le leader de Siryza est donné vainqueur lors des prochaines élections et rappelons que ce dernier souhaite tout simplement faire totalement défaut tout en restant au sein de la Zone Euro…

Si la Grèce se déclarait en banqueroute et décidait d’abandonner la monnaie unique au profit de la restauration de la drachme, l’Europe paierait un prix très élevé. Les contribuables européens détiennent près de 291 milliards de la dette publique grecque. Et ce, via les trois canaux des prêts bilatéraux de leurs gouvernements, les engagements de la Banque centrale européenne (BCE) et les financements assurés par le Fonds européen de stabilité financière (FESF).

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.