Home > Actualités & Analyses Forex > Analyse forex / BCE : Que nous réserve la Banque Centrale Européenne d’ici la fin de l’année?

Analyse forex / BCE : Que nous réserve la Banque Centrale Européenne d’ici la fin de l’année?

BCE Banque centrale européenne(ProfesseurForex.com) – La Banque Centrale Européenne a récemment abaissé son taux directeur de 25 points, passant de 1% à 0,75%, un plus bas historique.

Cependant, compte tenu de la situation économique qui se dégrade dans la zone euro, on peut considérer que ce premier geste pourrait tout à fait être le premier d’une série de nombreux nouveaux assouplissements monétaires.

Mal à l’aise depuis le début de la crise de la dette, qui l’oblige à parfois faire peu de cas des limites de son mandat, on pourrait cependant voir la BCE agir plus largement d’ici à la fin de l’année.

Vous retrouverez donc ci dessous la listes des actions possibles de la BCE d’ici à la fin 2012 :

De plus amples changements dans les conditions de collatéral de la BCE

La BCE octroi continuellement des prêts aux banques de la zone euro, mais demande des garanties en échange (titres, etc…). Or, des conditions strictes sont appliquées pour savoir ce qui peut être apporté en garantie ou non.

Récemment, la BCE a allégé ces conditions, afin d’accepter une plus large gamme d’actifs en garantie contre des prêts. Cette mesure a pour but de permettre aux banques qui auraient un accès limité au marché à continuer de se financer.

On pourrait donc vois la BCE assouplir davantage les conditions de collatéral (garantie), pour aider davantage les banques de la zone euro. A noter toutefois que cette solution présente des dangers, puisqu’en prêtant de l’argent contre des actifs de piètre qualité en garantie, la BCE détériore la qualité de son bilan, et il n’est pas bon de voir la santé financière du « derniers recours » de la zone euro se dégrader…

D’autres LTROs

La BCE a déjà par deux fois effectué des opérations massives de prêts à 3 ans aux banques de la zone euro (LTRO). Cette mesure a pour objectif de fournir des liquidités aux banques, afin de les inciter d’une part à se prêter de l’argent entre elles, et fluidifier le marché interbancaire, à la base de l’économie, et d’autre part à acheter de la dette de pays en difficulté de la zone euro.

Selon plusieurs économistes, la BCE pourrait de nouveau avoir recours à cette arme, même si son efficacité semble limitée. On constate en effet toujours d’importants dépôts des banques auprès de la BCE, signe qu’elles préfèrent laisser leurs liquidités à l’abri du risque auprès de la BCE plutôt que de se prêter de l’argent entre elles pour investir sur les marchés, si bien que la BCE a été obligée d’abaisser à 0% son taux de dépôt pour tenter d’enrayer le phénomène (et envisage désormais un taux négatif).

Un nouvel abaissement du taux directeur à 0,50%

Agir sur le taux directeur permet d’agir doublement sur la croissance. Premièrement, l’abaissement du taux directeur permet d’abaisser le coût du crédit, que ce soit à la consommation ou à l’investissement. Une baisse des taux permet donc de dynamiser la croissance par la relance de la consommation et de l’investissement.

Les baisses de taux ont également un effet baissier sur l’euro, puisqu’il devient alors moins « rémunérateur » de détenir des placements libellés en euros. S’en suit donc une baisse de la devise, ce qui rend les exportations de la zone euro moins couteuses, et participe donc à la croissance via le commerce extérieur.

Il est donc tout à fait envisageable que la BCE agisse de nouveau sur son taux directeur assez rapidement, certains économistes estimant même que cette décision pourrait intervenir avant la fin de l’été.

Des achats de dette du MES

Le Mécanisme Européen de Stabilité est un Fonds de secours, initialement destiné à financer les plans d’aide qui sont mis en place dans la zone euro lorsqu’un pays perd son accès au financement sur le marché. Cependant, depuis le sommet européen, ses fonctions ont été élargies. Il pourra en effet servir de fonds de garantie aux banques de la zone euro, les recapitaliser, et même acheter directement de la dette de pays en difficulté.

Sa taille initiale (750 milliards d’euros) devrait donc selon toute logique être revue à la hausse, mais plusieurs pays sont rigoureusement opposés à une telle mesure.

La BCE pourrait donc agir en achetant de la dette du MES (qui émet des obligations), pour éviter que le poids de ses responsabilité ne détériore son image de solidité. Il faut en effet éviter que le fonds dont on se sert pour contrer la spéculation suscite lui même ma méfiance…

En conclusion, on peut donc estimer que la BCE devrait jouer un rôle majeur cette année, et sans doute renforcer son action, afin de sortir la zone euro d’une crise qui s’enlise, avec la Grèce au bord de la sortie de la zone euro, l’Italie et l’Espagne en grande difficulté sur le marché obligataire, et avec une croissance en berne.

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Tags:
Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte