Home > Actualités & Analyses Forex > Aperçu du pire scénario de JP Morgan

Aperçu du pire scénario de JP Morgan

Les dommages économiques de la crise COVID-19 sont difficiles à mesurer. L’un des moyens consiste à utiliser les données du passé et à évaluer les dommages, mais le plus difficile est de prévoir l’impact futur. 

La grande inconnue de la crise actuelle est la durée de la pandémie. Combien de temps faudra-t-il pour que les vies reviennent à la normale ? Le PDG de la société pharmaceutique Merck a récemment déclaré que le public est tellement désespéré de revenir à la normale qu’il pousse les sociétés pharmaceutiques à accélérer les choses, mais le problème est que si nous devons utiliser un vaccin sur des milliards de personnes, nous devons être sûrs qu’il fonctionne et qu’il n’y a pas d’effets secondaires.

Le fait que nous ne connaissions pas l’élément temps, fait de la budgétisation des investissements une tâche critique mais difficile à estimer pour chaque entreprise.

Les préparatifs de JP Morgan pour la période à venir

Une note interne diffusée au sein de l’entreprise montre comment l’un des plus grands mastodontes financiers se prépare pour le troisième trimestre 2020 et au-delà. Il met de côté une réserve d’argent pour les jours de pluie, soit 34 milliards de dollars, en disant effectivement à tout le monde qu’il n’y a aucun moyen de savoir à quel point la tempête sera violente.

Même dans un scénario extrêmement défavorable, la banque s’appuie sur une solide position de capital, en constituant des réserves pour une éventuelle reprise en forme de W. La forme de la reprise économique fait l’objet d’un grand débat depuis le début de la pandémie. De nombreux économistes et acteurs du marché étaient enclins à s’attendre à une reprise en forme de V au début du deuxième trimestre 2020.

Cependant, comme le temps a passé et que la création d’emplois n’est pas assez forte pour assurer une reprise rapide, une forme en W est plus probable. De plus, certaines voix s’expriment maintenant en faveur d’une évolution économique en L, qui appelle essentiellement à un redémarrage de l’activité économique à partir d’un niveau inférieur et à ne jamais revenir aux niveaux d’avant la pandémie.

Comme toujours, le temps nous dira comment la récession se déroulera. Mais lorsqu’un grand conglomérat financier comme JP Morgan se prépare au pire, il envoie un signe aux acteurs du marché que les choses sont loin d’être normales. D’une certaine manière, JP Morgan fait exactement ce que font les ménages ordinaires : mettre de l’argent de côté pour les jours de pluie. Si nous sommes tous d’accord pour dire que la hausse du taux d’épargne des ménages est normale en temps de crise économique, il est normal que les entreprises suivent le même exemple.

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.