Home > Actualités & Analyses Forex > Aucun changement de la part de la BNS en décembre

Aucun changement de la part de la BNS en décembre

La Banque nationale suisse (BNS) a annoncé hier sa décision de politique monétaire et son évaluation de la situation économique. En règle générale, lorsque la BNS parle, le marché écoute les acteurs du marché des changes.

Contrairement à d’autres banques centrales, la BNS fixe sa politique monétaire trimestriellement – et non mensuellement comme la Banque de réserve d’Australie, la Banque centrale européenne ou la Réserve fédérale des États-Unis. C’est pourquoi toute personne intéressée par l’évolution du franc suisse (CHF) doit tenir compte de la déclaration et de la position officielle de la BNS.

Bien qu’aucun changement ne soit attendu lors de cette réunion, la barre a été relevée par deux événements qui se sont produits depuis le dernier. Premièrement, le franc suisse s’est renforcé sur l’ensemble du tableau de bord des changes, gagnant littéralement contre toutes les autres monnaies fiduciaires. En 2020, il est devenu la monnaie la plus forte. Deuxièmement, le département du Trésor américain a inclus la BNS dans sa liste des manipulateurs de devises.

Qu’a fait la BNS lors de la réunion de décembre ?

La banque centrale n’a pas modifié sa politique monétaire – elle a laissé le taux directeur et les intérêts sur les dépôts à vue à -0,75 %. En d’autres termes, elle a maintenu sa politique monétaire expansionniste.

Bien entendu, elle a pris note du message du département du Trésor américain, mais elle s’est engagée à intervenir plus fortement sur le marché des changes. C’est la réponse logique et appropriée, compte tenu du fait que l’administration de Trump est sur le point de partir et, avec elle, le chef du Trésor américain aussi. Janet Yellen, l’ancienne présidente de la Fed, sera la nouvelle directrice du Trésor.

Une autre chose intéressante que la BNS a annoncée est sa promesse d’élargir son critère d’exclusion sur ses investissements. Plus précisément, la BNS est plus qu’une simple banque centrale ordinaire. Elle fonctionne davantage comme un fonds spéculatif, avec des investissements dans le monde entier et des actions cotées à la bourse nationale. Avec l’annonce d’hier, la BNS exclura de ses portefeuilles toutes les entreprises actives dans l’extraction du charbon. C’est un message fort en faveur des investissements respectueux de l’environnement, et une voie que d’autres banques centrales ne manqueront pas de suivre.

Quant au franc fort, on ne peut que se demander ce qu’il serait advenu du franc si la BNS n’était pas intervenue pour ralentir son appréciation. Il s’agit d’une banque centrale ayant le taux d’intérêt le plus bas du monde (-0,75 %) et qui doit pourtant intervenir pour ralentir la force de sa monnaie.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après vous être inscrit, vous pourrez également recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tiers. Consultez notre politique de confidentialité ici.