Home > Actualités & Analyses Forex > Avis de banque – EUR/USD : Le piège de l’EURO – Nordea

Avis de banque – EUR/USD : Le piège de l’EURO – Nordea

(ProfesseurForex.com) – Etre positif sur l’Euro en raison des faibles fondamentaux économiques sous-jacents a été ma thèse clef au niveau de mon avis haussier sur l’Euro au cours des deux dernières années. La récession et le deleveraging des banques a beaucoup aidé l’euro. Est-ce que nous y sommes ? Ou bien, si l’Europe est le prochain Japon, est-ce que l’Euro est le nouveau JPY ?

La BCE vient juste d’annoncer de nouvelles mesures de politique monétaire pour encourager les banques Européennes à prêter ou tout du moins, cesser le develegaring. Si l’on en juge par la récente divergence entre le Bilan de la BCE, les taux taux de change et l’Euro en lui même, les marchés semblent avoir intégré la majorité de l’expansion du Bilan de la BCE dans les prix. La divergence entre les Bilan de la FED et de la BCE ont supporté EUR/USD au cours des dernières années mais cela pourrait bien changer.

Si le Bilan de la BCE ne s’agrandit pas ou seulement un petit peu, nous sommes de retour au graphe 1. Coucou Japon !

Si le Bilan de la BCE s’étend en raison des banques qui se remettent à emprunter auprès de la BCE pour prêter à l’économie, ce sera a) mauvais pour l’Euro : deleveraging terminé mais b) bon pour l’Euro car l’économie repartira de l’avant.

Concernant le point b). Si les banques se mettent à prêter de nouveau, l’inflation va repartir à la hausse, ce qui forcera la BCE à rehausser son taux directeur.

Est-ce que la BCE pourrait faire davantage que ce qu’elle a déjà annoncé ? C’est à dire, si la BCE s’embarque dans un QE à la sauce Américaine, c’est à dire un QE pour toute la Zone Euro et pas seulement les pays en difficulté qui rendront les perspectives de croissance moins claires. Le gouverneur Hansson a déclaré la semaine dernière qu’un QE ne serait mis en place qu’après les LTRO et que son impact aura été jaugé (des mois, peut être même plus qu’un an…). Et si la BCE finit effectivement par lancer un QE en raison du risque dés-inflationniste, devinez ce que la FED fera au même moment ? Rappelons que Janet Yellen a signifié que le QE pourrait être utilisé de nouveau comme outil de politique monétaire.

Le fait est que la BCE reste la banque centrale la plus prudente, c’est un point essentiel.

Pour conclure, il est difficile de voir EUR/USD aller plus bas. Un ralentissemetn lent du deleveraging est à la fois mauvais est bon pour l’Euro et la BCE a fait tout ce qu’elle pouvait pour le moment. La semaine passée, EUR/USD a testé le support important des 1.3490/1.35. Tant que nous clôturons au-dessus de 1.3490, nous restons haussier avec 1.40 en ligne de mire. Si le seuil casse, 1.3366/80 sera probablement atteint dans la foulée. Mais nous ne voyons pas EUR/USD aller plus bas que ça au cours des prochains mois.

v67 v67

Copyright (c) 2014 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Tags:
Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte