Home > Actualités & Analyses Forex > Avis de ProfesseurForex : Vers quoi se dirige-t-on suite à la reconduction des élections législatives Grecques ?

Avis de ProfesseurForex : Vers quoi se dirige-t-on suite à la reconduction des élections législatives Grecques ?

L'Équipe Éditoriale de Professeurforex.com

(ProfesseurForex.com) – François Hollande est actuellement en train de choisir son gouvernement et il vaudrait mieux bien choisir car il va falloir se retrousser les manches…

Première priorité de notre président : La Grèce. Malgré les ultimatums lancés à la République Hellénique, les grecs en ont cure et se préparent à vivre un mois de vide politique suite à la reconduction des élections législatives devant le refus des « petits » partis à créer une coalition gouvernementale qui se complairait à l’austérité prescrite par la Troïka.

La Grèce joue la montre et, dans un dernier effort, place tout son espoir en François Hollande qui souhaite rajouter une dose de relance économique par n’importe quel moyen afin d’accompagner les mesures de consolidation fiscales nécessaires devant le courroux impitoyable des marchés et des agences de notation.

Un consensus a été trouvé sur le fond mais pas encore sur la forme. Plusieurs options sont sur la table comme la BEI, les project bonds, une baisse des taux directeurs de la BCE, un nouveau LTRO… et bien entendu, la proposition phare de François Hollande, les fameuses Euro-obligations qui permettraient de mutualiser la dette, auxquelles Nicolas Sarkozy était hostile.

En ce qui concerne la Grèce, le peuple Grec, à bout de souffle et désespéré, a clairement montré dans les urnes qu’ils ne voulaient pas payer les erreurs de leurs dirigeants précédents. C’est l’impasse totale en Grèce et il semblerait que seule un assouplissement de l’austérité pourrait permettre de former un gouvernement dans les règles, ce que rejette l’Allemagne et particulièrement son ministre des finances et potentiel futur président de l’Eurogroupe…

Ce dernier n’hésite plus à envisager une sortie de la Grèce, un scénario qu’il brandit comme une menace mais qui, au final, pourrait être plus contreproductive qu’autre chose. En effet, une sortie de la Grèce pourrait être probablement très onéreuse d’une part et pourrait relancer la contagion… ou pas, les marchés pouvant, après tout, considérer que la gangrène ne pourra plus se propager suite à l’amputation du membre…

Même pour la Grèce il semblerait que ce scénario soit potetiellement très douloureux à court et moyen terme puisque la Grèce, comme l’on pouvait s’y attendre, exporte peu en comparaison à ses importations. Une dévaluation de sa monnaie ferait donc exploser l’inflation et diminuerait drastiquement le maigre pouvoir d’achat des Grecs.

Devant l’inflexibilité Allemande et le ras-le-bol Grec, la BCE devrait encore une fois venir apaiser les flammes en pratiquant une politique monétaire accommodante, sinon qui ? La BCE pourrait continuer à racheter de la dette Grecque et étaler les remboursements Grecs dans le temps par exemple.

Enfin, le second pays qui risque d’être très prochainement à l’ordre du jour du nouveau tandem franco-Allemand, c’est l’Espagne, pays n’ayant que deux frontières, avec la France et le Portugal…

En somme, la Zone Euro paye cher sa dés-industrialisation de ces dernières décennies et, si l’austérité est nécessaire pour freiner l’expansion de la dette en attendant plus de croissance, il va bien falloir investir dans l’appareil productif pour ne pas avoir à attendre trop longtemps… En effet, en se jugeant nous même, il apparaît que la principale tare de l’économie Française reste son déficit commercial de plus de 100 milliards d’Euros chaque année (quand l’Allemagne bénéficie une balance commerciale inversement excédentaire… au profit des membres de la Zone Euro majoritairement, rappelons le…).

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Tags: