Home > Actualités & Analyses Forex > Baisse de la confiance des consommateurs en raison de l’incertitude liée à COVID-19

Baisse de la confiance des consommateurs en raison de l’incertitude liée à COVID-19

L’un des indicateurs économiques les plus sous-estimés sur les marchés financiers, les ventes au détail, est aujourd’hui attendu aux États-Unis. Sans surprise, le consensus est en faveur d’une baisse à deux chiffres (-12%) par rapport au mois précédent. D’une certaine manière, cela reflète l’incertitude non seulement pour le présent, mais aussi pour l’avenir. Les consommateurs conservent leurs fonds et hésitent à dépenser, alors que la crise du chômage est la plus grave de l’histoire des États-Unis.

Le nombre de consommateurs dépensant moins est passé de 32 % à 51 %, ce qui a eu des conséquences terribles sur la croissance économique. Voici pourquoi : les dépenses de consommation représentent environ 70 % du PIB américain

Les dépenses de consommation – la clé de la croissance économique

Les investisseurs et les traders se concentrent sur les actions des banques centrales afin d’avoir un aperçu de la trajectoire future des taux d’intérêt. Forts de cette connaissance, ils achètent ou vendent des devises, des actions ou d’autres produits financiers pour spéculer sur leurs informations.

Les investisseurs sont conscients que les banques centrales utilisent les développements économiques pour fonder leurs décisions en matière de taux d’intérêt. Aux États-Unis, la Fed a pour mandat de créer des emplois et de stabiliser les taux de change. Par conséquent, les données sur l’emploi et l’inflation sont essentielles pour la Fed.

Outre les données évidentes qui constituent le mandat, le rapport sur les ventes au détail ou tout autre rapport axé sur les consommateurs est d’une extrême importance – non seulement en raison de la part énorme du PIB américain, mais aussi en raison du rôle central du consommateur dans la croissance économique globale.

Lorsque l’inflation augmente et menace de dépasser l’objectif de la banque centrale, la réaction est de relever les taux. Le message indirect est d’empêcher les consommateurs de dépenser autant et aussi vite et de leur offrir une autre alternative pour leur argent : l’épargne. De cette façon, la vitesse de l’argent dans l’économie ralentit et, finalement, l’inflation aussi. Le comportement des consommateurs est donc un aspect essentiel des mesures de politique monétaire.

Ce que nous observons aujourd’hui aux États-Unis est un phénomène généralisé dans le monde entier. La pandémie de coronavirus a tout changé pour les ménages : les déplacements quotidiens, les vacances, l’achat d’une maison ou d’une voiture ont tous été mis en veilleuse.

Les consommateurs ont besoin de clarté et, surtout, de stabilité de l’emploi pour stimuler leurs dépenses. Tant que cela ne sera pas le cas, les consommateurs resteront probablement réticents à dépenser. Par conséquent, les chiffres ci-dessus pourraient s’aggraver avant de s’améliorer dans les semaines/mois à venir.

Tags:
Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte