Home > Actualités & Analyses Forex > Baisse inattendue des ventes au détail aux États-Unis en février

Baisse inattendue des ventes au détail aux États-Unis en février

La donnée économique la plus importante des États-Unis avant la décision de la Fed et les projections économiques d’aujourd’hui a été publiée hier. Les ventes au détail, exprimées en données mensuelles, ont chuté en février de 3 %, à la surprise générale. 

Comme on pouvait s’y attendre, cette publication n’a pas créé beaucoup de confusion sur les marchés financiers, les traders préférant se concentrer sur la situation globale, c’est-à-dire attendre la décision de la Fed avant de parier sur l’orientation future de la politique monétaire et des performances économiques. Pourtant, les données n’étaient pas aussi mauvaises que le suggère le titre.

Voici pourquoi.

Révision à la hausse des ventes au détail en janvier

L’indicateur des ventes au détail aux États-Unis affiche une baisse de -3 % pour le mois de février, mais le titre négatif est compensé par la révision à la hausse des données de janvier. Les ventes au détail de janvier ont été révisées à la hausse, passant de 5,9 % à +7,6 %, ce qui a compensé une grande partie de la baisse de février. De plus, le groupe de contrôle a été révisé de 6 % à 8,7 %, ce qui compense presque la totalité de la baisse de février.

Un autre facteur positif à prendre en compte est la météo exécrable observée aux États-Unis au cours du mois de février, qui a pesé sur les données relatives aux ventes au détail. Il convient donc de ne pas trop s’attarder sur les données de février et de se concentrer sur le tableau d’ensemble – amélioration de la santé et mesures de relance budgétaire à venir, taux d’épargne excédentaire de plus en plus important, arrivée de la saison estivale dans l’hémisphère Nord.

Les taux d’épargne sont élevés non seulement aux États-Unis, mais dans le monde entier dans les économies avancées. Le graphique ci-dessus montre une comparaison entre les principales économies, avec le Royaume-Uni, le Canada et les États-Unis en tête. Bien que les données se réfèrent au deuxième trimestre 2020, peu de choses ont changé entre-temps.

Le point ici est qu’il y a beaucoup d’argent détenu par les ménages dans le monde entier, prêt à être déployé dans l’économie mondiale. L’industrie du tourisme, par exemple, est celle qui a le plus souffert de la pandémie. Avec l’amélioration des conditions sanitaires à venir et un temps plus chaud, une grande partie de l’épargne supplémentaire sera probablement dépensée dans les mois à venir. Par conséquent, quelle que soit la manière dont on le présente, les ventes au détail devraient continuer à augmenter, non seulement aux États-Unis mais aussi dans l’ensemble du monde développé.

Chaque fois que cela s’est produit dans le passé, la croissance économique mondiale a dépassé les niveaux prévus. L’année 2021 sera-t-elle différente ?

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.