Home > Actualités & Analyses Forex > Baisse record du PIB britannique

Baisse record du PIB britannique

Le PIB du Royaume-Uni a dépassé le déclin des États-Unis. De plus, il a poussé la Grande-Bretagne dans sa première récession économique depuis 2009. 

La livre britannique a souffert de la publication du PIB. Bien qu’à un rythme plus lent au départ, le déclin s’est accéléré, visible sur toutes les paires de devises. Le GBPCHF et le GBPUSD ont baissé, tandis que l’EURGBP a augmenté.

Pas une économie isolée

Depuis le vote du référendum sur Brexit en juin 2016, l’économie du Royaume-Uni s’est remarquablement comportée. C’est-à-dire pour une économie qui est censée couper ses liens avec son principal partenaire commercial.

Ses performances ont été remarquables pour une seule raison : le Royaume-Uni fait toujours partie de l’Union européenne. Bien sûr, les entreprises ont ajusté leurs plans à long terme. Mais l’activité a évolué selon les lignes habituelles, car l’incertitude derrière les négociations persiste toujours.

Cependant, nous pouvons constater l’impact de l’isolationnisme. Le tableau ci-dessous montre l’impact du coronavirus sur le PIB pour les six premiers mois de l’année. Il couvre les économies de la zone euro, de l’Asie et des Amériques – et les performances du Royaume-Uni sont en deuxième position parmi les plus touchées.

L’Espagne est l’économie la plus touchée. Mais les différences entre l’économie espagnole et celle du Royaume-Uni sont énormes.

Tout d’abord, les Espagnols dépendent fortement du tourisme et des services adjacents. Il y a peu de production industrielle ou de fabrication, le pays s’étant transformé au cours des deux dernières décennies en un paradis de vacances pour le reste de l’Europe. Par conséquent, lorsqu’une pandémie affecte les voyages internationaux, ce sont des pays comme l’Espagne qui en souffrent le plus.

Deuxièmement, l’économie du Royaume-Uni est également basée sur les services. Mais les services sur lesquels elle repose (c’est-à-dire principalement les services financiers) ne devraient pas enregistrer une baisse similaire. Sans aucun doute, les performances économiques du Royaume-Uni auraient été meilleures s’il n’y avait pas eu le vote Brexit.

Mais tout ceci relève du passé. Que va-t-il se passer ensuite ?

La pandémie touche le monde entier en même temps. Certaines économies ont obtenu de meilleurs résultats jusqu’à présent dans l’année (par exemple, la Chine), d’autres moins bien.

Un pays riche comme le Royaume-Uni devrait rapidement retrouver les meilleures performances économiques dans la période à venir. Toutefois, cela dépend de plusieurs facteurs.

L’une d’entre eux serait la date finale de Brexit. Comme le divorce n’est pas encore officiel, les deux parties en souffrent : l’Union européenne et le Royaume-Uni.

Un autre serait la rapidité avec laquelle le Royaume-Uni parvient à négocier de nouveaux accords commerciaux avec ses futurs partenaires. Plus la négociation sera longue, plus la reprise sera lente.

Tout compte fait, une douche froide pour la Grande-Bretagne. Et pour l’Europe aussi.

Tags:
Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte