Home > Actualités & Analyses Forex > BCE: A quoi doit’on s’attendre en termes d’actions conrètes en septembre suite à la réunion dovish d’hier?

BCE: A quoi doit’on s’attendre en termes d’actions conrètes en septembre suite à la réunion dovish d’hier?

Le Président de la Banque Centrale Européenne, Mario Draghi, a été moins enclin que prévu lors de la réunion de la BCE de cette semaine aux baisses de taux d’intérêt et à la détente monétaire. Son ton a convaincu les marchés que la Réserve Fédérale US (La Fed) adoptera une position similaire lors de sa réunion la semaine prochaine.

Selon les perspectives actuelles, la Fed ne réduira ses taux que d’un quart de point, et non d’un demi-point, comme certains l’avaient soupçonné.

La BCE a maintenu les taux à un niveau stable, mais a déclaré qu’elle pourrait les abaisser dans les mois à venir et qu’elle était prête à prendre de nouvelles mesures de relance. Le Président, Mario Draghi, s’est ensuite exprimé sur un ton dovish mais n’a pas fourni plus de détails sur les achats d’actifs et a déclaré que les chances étaient faibles que l’économie européenne se dirige vers une récession.

« Draghi a fait beaucoup de promesses, mais il n’a rien fait en fait « , selon l’économiste en chef de Jefferies. « Il a débuté son discours avec force, mais la suite n’a pas répondu aux attentes. Je pense qu’on s’attendait à ce qu’il soit plus engagé qu’il ne l’a été. On s’attendait à ce que la BCE soit prête à agir plus tôt. Cela a eu des répercussions sur les prévisions concernant la réunion de la Fed la semaine prochaine. Ceux qui s’attendaient à une réduction de 50 points de base devraient peut-être revoir leurs prévisions à la baisse. »

Les marchés obligataires et l’Euro, qui avaient dérapé à un plus bas niveau depuis un an, ont donc connu un mouvement rapide et brutal, avant de revenir totalement à la hausse le jour même. Les rendements des obligations allemandes à 10 ans et à 30 ans ont chuté lors de la déclaration de la BCE, mais se sont inversés brusquement pendant que Draghi parlait. Le marché des bons du Trésor a suivi le mouvement, et le taux de rendement américain à 10 ans, qui influe sur les prêts hypothécaires et les autres taux d’intérêt, a chuté à 2,01 %, puis a bondi jusqu’à 2,1 %.

« Tout le monde regardait l’Euro, et il a oscillé dans tous les sens « , a déclaré Jon Hill de chez BMO. « Il n’y a eu qu’une baisse de 0,1 point de base par rapport au Dollar. Il semble qu’il y ait eu des messages contradictoires de la part de la BCE, mais ils ont certainement entraîné des baisses de taux et des achats d’actifs supplémentaires. On dirait qu’ils regardent dans les deux sens. »

Les actions ont également chuté et le Dow Jones était en baisse de 150 points au début de la séance et est demeuré sous pression tout au long de la journée de négociation.

Andy Brenner, de la National Alliance, a déclaré que l’évolution des marchés des titres à revenu fixe a été large, les écarts se rétrécissant, puis s’élargissant pour les entreprises et les titres à haut rendement.

« Cela réaffirme notre point de vue selon lequel la Fed n’abaissera que de que 25 points », a dit M. Brenner.

« L’indice des obligations à haut rendement était supérieur de 16 points de base. Il a rendu la moitié de ces gains. Ce que vous avez vu, c’est une réévaluation entre le début du discours de Draghi et la fin du discours de Draghi « , a ajouté Brenner. « Le début de son discours était de parler de plus en plus de stimulus, de dire que les choses vont mal – dire de ne pas investir en Europe, puis à la fin du discours où il annonce qu’ils vont avancer plus lentement, que les choses ne vont pas si mal. Draghi a dit que l’Europe n’était pas en récession. »

Selon certains outils et statistiques, actuellement la probabilité d’une baisse de 0.50% des taux de la Fed est de 21% contre 28% avant le discours de Mario Draghi.

« Draghisemble assez optimiste en ce qui concerne la croissance. Il a dit qu’il n’y avait pas lieu de s’inquiéter. Peut-être que cela ne finira pas à coup de bazooka « , a déclaré John Briggs, chef de la stratégie chez NatWest Markets.

« Les risques de récession restent faibles dans l’ensemble et nous voyons encore des signes de résilience sur le marché du travail, qui continue de s’améliorer, même s’il est vrai que la dynamique est de plus en plus faible « , a déclaré M. Draghi hier.

Selon Marc Chandler, de chez Bannockburn Global Forex, le retournement de l’Euro pendant le discours de Draghi est en partie dû à une courte contraction suite au creux avant la prise de parole. Il a dit qu’il y avait beaucoup d’options pour faire chuter l’Euro Dollar à 1,1100, et la paire est tombée à 1.1102.

« Presque à chaque fois que Draghi a parlé, l’euro est tombé. Tout le monde a été biaisé en faveur d’un Euro plus faible « , a déclaré M. Chandler.

Chandler a dit que Draghi « scelle le destin » pour une baisse de 25 points de base du taux d’intérêt, mais « le marché avait déjà changé pour cette option de toute façon ».

« Je pense que la BCE va rester souple. Ils ne l’ont pas fait cette fois-ci, mais nous n’avons pas un sentiment de panique de leur part. Pour eux, s’agit-il d’une police d’assurance ? S’il s’agit d’une police d’assurance, ont-ils besoin du QE ? Draghi a parlé des facteurs atténuants. C’était un aveu que les taux d’intérêt resteront négatifs pendant longtemps. C’était un aveu que ces mesures ont un rendement décroissant » a déclaré Chandler.

Copyright (c) 2019 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte