Home > Actualités & Analyses Forex > BCE : La probabilité d’un QE augmente mais le statu quo monétaire booste l’Euro

BCE : La probabilité d’un QE augmente mais le statu quo monétaire booste l’Euro

(ProfesseurForex.com) – Mario Draghi ne parvient pas à convaincre les marché de sa véritable volonté d’assouplir davantage la politique monétaire. EUR/USD touche les 1.36 dans le sillage de ce statu quo monétaire.

Mario Draghi a répété fermement que la Zone Euro ne faisait pas face à un risque déflationniste et que les anticipations restaient fermement ancrées. Les risques à la hausse comme à la baisse au niveau de l’inflation restent limités. « La baisse de l’inflation est principalement liée à la baisse des prix de l’énergie ».

En d’autres termes, nous ne savons toujours pas à partir de quel niveau d’inflation la BCE se verrait obligée à mettre les mains dans le cambouis.

Concernant l’économie, la reprise est toujours décrite comme fragile. L’offre de crédit (moteur de la croissance) reste également faible, en raison des banques qui se prépare à l’audit bancaire. Toutefois, la BCE estime que les émissions d’obligation (dette) des entreprises compense la faible offre de crédit des banques.

D’autre part, alors que la FED estime que la menace est minime, la BCE semble un peu plus préoccupée sur l’impact potentielle du marasme des pays émergents sur l’économie de la Zone Euro, notamment via les exportations qui pourraient en souffrir.

En d’autres terme, la reprise va être très lente, et par conséquent, l’inflation va rester faible pour une période prolongée.

Le président de la BCE a avoué que la non stérilisation des achats de dettes via le programme SMP était un instrument à la disposition de la BCE (instrument qui n’a cependant pas été discuté lors de cette réunion du conseil des gouverneurs). Pour rappel, stériliser, dans le jargon de la BCE, signifie que la création monétaire utilisée pour acheter la dette des états doit être drainées autre part dans les marchés afin de justement, éviter une augmentation de la création monétaire.

D’autre part, Draghi a répété qu’un QE visant à financer les état était illégal et que la BCE préférerait acheter des actifs privés plutôt que souverains. (Racheter la dette directement lors de l’émission obligataire est illégal. Mais racheter ces obligations où autres actifs privés sur le marchés secondaires aux banques, n’est pas illégal…). Enfin cela dépend probablement si ont les « stérilise » ou pas…

En d’autres termes, concernant le QE, il y a une bataille d’avocats qui se passe dans l’ombre, et notamment au niveau de la Cour Constitutionnelle Allemande, pour juger si un QE est compatible avec les traités Européens.

Enfin notons la petite phrase, peut être pas anodine… : « La complexité de la situation nous a incité à ne pas agir « ce mois » et attendre de nouvelles informations » (notamment la croissance du PIB dans la Zone Euro pour le T4, prévue pour la semaine prochaine). Cela laisse entendre que la BCE a peut être prévu de vraiment envisager d’agir en mars.

En d’autres termes, il semble légitime de penser que la BCE va agir dans un futur relativement proche mais tout cela reste confus. Bien malin celui qui devinera quel outil de politique monétaire va utiliser la BCE, et surtout quand, si elle agit…

Mais à la fin de la journée, ce qui compte est que la BCE est de nouveau arrivée les mains vides, d’où la hausse de EUR/USD, au-dessus de 1.36. Un bon rapport NFP demain pourrait permettre de repasser à la baisse mais un mauvais rapport devrait faire remonter davantage le cross.

Copyright (c) 2014 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.