Home > Actualités & Analyses Forex > BCE vs FED – À quoi s’attendre dans la période à venir

BCE vs FED – À quoi s’attendre dans la période à venir

Le marché des devises se trouve dans une situation extrêmement intéressante ces derniers temps. En raison de la crise du coronavirus, toutes les grandes banques centrales ont réduit leurs taux d’intérêt à un niveau proche de zéro. 

Dans certains cas (par exemple, la BCE, la BNS), les taux d’intérêt étaient déjà en dessous de zéro. La Fed avait une plus grande marge de manœuvre et a réduit les taux de plus de 2 % à la limite inférieure. D’autres banques centrales envisagent également de passer en dessous de zéro, comme l’a souligné la Banque d’Angleterre la semaine dernière.

Cette « course vers le bas » a créé une situation inhabituelle, que l’on n’avait pas encore vue sur le marché des devises. Des taux d’intérêt plus bas dans toutes les juridictions, associés à un assouplissement quantitatif massif, ont conduit à un différentiel de taux d’intérêt nul.

En d’autres termes, les traders évaluent une devise non pas en fonction du taux d’intérêt fixé par la banque centrale, mais en fonction de toutes les mesures prises. La BCE et la Fed sont les meilleurs exemples pour illustrer la manière dont les traders évaluent une devise.

La Fed a modifié son mandat

La Réserve fédérale des États-Unis (Fed) a modifié son mandat en adoptant un objectif d’inflation moyenne (AIT). Cela signifie qu’elle considérera une inflation moyenne de 2 % à l’avenir, laissant effectivement l’inflation dépasser l’objectif afin d’augmenter la moyenne.

La BCE a également annoncé qu’elle révisait sa politique d’inflation. Faut-il s’attendre à ce que la BCE annonce également un régime de ciblage de l’inflation ? De plus, si la BCE et la Fed ont eu des problèmes pour créer une inflation de 2 % jusqu’à présent, pourquoi les deux banques centrales réussiraient-elles à partir de maintenant ?

Même si la BCE annonce une nouvelle façon de cibler l’inflation, elle sera probablement différente de ce que fait la Fed. Les différences entre le système bancaire européen et celui des États-Unis ne permettent pas à la BCE et à la Fed d’avoir des politiques similaires. Par conséquent, les traders et les investisseurs se concentreront probablement sur l’ampleur du stimulus adjacent plutôt que sur le niveau des taux d’intérêt.

La Fed semble avoir plus de marge de manœuvre que la BCE. À en juger par l’agressivité du programme d’achat d’obligations aux États-Unis et la promesse de maintenir les taux plus bas pendant une longue période, la baisse du dollar semble être la seule solution à la crise économique actuelle. Une politique du dollar plus forte n’est dans l’intérêt de personne et la Fed le sait très bien.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.