Home > Actualités & Analyses Forex > Bitcoin et crypto-monnaies : Les 4 infos clés qu’il ne fallait pas manquer cette semaine

Bitcoin et crypto-monnaies : Les 4 infos clés qu’il ne fallait pas manquer cette semaine

Afin de démarrer la nouvelle semaine bien informé, nous vous proposons ci-dessous un condensé des informations importantes en ce qui concerne l’industrie des crypto-monnaies :

Le Bitcoin plonge, bain de sang sur les altcoins

Les prix du Bitcoin (BTC) se sont effondrés mardi – passant rapidement de 9 800 $ à 8 150 $ au cours de la journée. Les pertes à deux chiffres ont vu la capitalisation totale du marché des crypto-monnaies perdre un énorme 20 milliards de dollars en moins d’une heure. Alors que certains analystes attribuaient le ralentissement à la lenteur du lancement de Bakkt, d’autres ont déclaré que la faiblesse des mouvements du marché du Bitcoin pourrait être liée à la crise politique aux Etats-Unis, avec les nouvelles de procédures de destitution contre le Président Donald Trump qui ont fait peur aux marchés. Les Altcoins n’étaient pas à l’abri de la douleur mardi : Le Bitcoin SV (BSV) a été massivement touché avec une perte de plus de 34% ce jour-là, tandis que Ether (ETH) a subi une chute de 24%. Plus tard dans la semaine, le BTC/USD a chuté à 7736 $ – le prix le plus bas depuis mai 2019. Bien qu’une partie du terrain ait été récupéré, Bitcoin est entré dans la fin de semaine en négociant latéralement autour 8 000 $.

Zuckerberg : La Libra est « sensible pour la société » et n’a pas de date de lancement

Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, a semblé faire preuve de prudence à mesure que s’intensifiait l’examen réglementaire de la crypto-monnaie Libra. Il a reconnu que le projet était « très sensible pour la société » et a déclaré que son entreprise était déterminée à résoudre les problèmes avant son lancement. Le milliardaire a également reconnu qu’il s’agit d’une approche très différente de ce que Facebook aurait pu faire il y a cinq ans. On a également appris que Sheryl Sandberg, directrice de l’exploitation du réseau social, est en pourparlers pour témoigner devant le House Financial Services Committee. Pendant ce temps, David Marcus, responsable du portefeuille Calibra – qui a déjà fait face à barrage de critiques du Congrès – a affirmé dans un article de blog que les réseaux de paiement basés sur une blockchain peuvent remédier aux inefficacités des systèmes de paiement existants.

Fondateur de Kik : On se battra contre la SEC « jusqu’à ce qu’il ne nous reste plus un dollar ».

Le PDG et fondateur de Kik, l’application canadienne de messagerie et de médias sociaux, a lancé un message de défi aux organismes de réglementation américains cette semaine : On ne coule pas sans se battre. La société s’est enlisée dans une bataille juridique coûteuse avec la Securities and Exchange Commission (SEC) au sujet de l’ICO pour sa cryptomonnaie Kin – la SEC affirmant que la vente de 100 millions de dollars n’a pas été enregistrée. Le PDG de Kik, Ted Livingston, a prononcé un discours lors d’une conférence à Toronto mercredi : « Nous devons continuer. Tant qu’il nous reste un dollar, et qu’il nous reste plus qu’une personne. Nous continuerons, même si c’est difficile. » Toujours cette semaine, Livingston a confirmé que l’entreprise fermera l’application Kik et réduira ses effectifs de 151 à 19 personnes tout en luttant pour la survie de Kin. L’entreprise en difficulté espère être jugée en mai 2020 et recueille 5 millions de dollars pour financer sa poursuite contre la SEC.

France : 25 000 grands magasins accepteront le Bitcoin en 2020

Paris Retail Week a annoncé que le support pour les paiements en BTC sera lancé l’année prochaine dans plus de 25 000 points de vente pour 30 détaillants français. De grandes marques telles que le géant du sportswear Decathlon et la chaîne de cosmétiques Sephora font partie des acteurs du projet. Global POS, la société qui fournit la technologie, l’a décrite comme une « étape symbolique importante dans l’évolution des moyens de paiement en France » qui permettra aux entreprises « d’entrer en toute sécurité dans le monde de l’économie 3.0″. Alors même que des milliers de magasins adoptent les cryptos, le président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, a continué d’être pessimiste quant à l’avenir des actifs cryptographiques – insistant sur le fait qu’ils  » ne sont pas conçus de manière à pouvoir remplacer l’argent « . Mercredi, un nouveau sondage réalisé par les quatre grands auditeurs de KPMG a révélé que 63 % des clients américains perçoivent les crypto-monnaies comme une forme de paiement facile.

Copyright (c) 2019 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après vous être inscrit, vous pourrez également recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tiers. Consultez notre politique de confidentialité ici.