Home > Actualités & Analyses Forex > Bitcoin – Un actif spéculatif et un business sale ?

Bitcoin – Un actif spéculatif et un business sale ?

Depuis qu’il a atteint le niveau de 40 000 $ au début de cette année, Bitcoin a consolidé au-dessus de 30 000 $. Bien que ses corrections soient sauvages, entraînant des pertes de plus de 20 % en une seule journée, la plus grande partie de l’appréciation de Bitcoin est due aux hodlers (c’est-à-dire les personnes qui ne vendent pas mais qui achètent et conservent uniquement leurs positions). 

L’une des principales critiques, et pour une juste raison, est que Bitcoin est un business sale. Pour mettre cela en contexte, l’empreinte carbone estimée annualisée de l’algorithme est égale à celle de la Nouvelle-Zélande, soit environ 35 millions de tonnes de CO2. C’est un fait.

Au début, il y a quelques années, de nombreuses voix éminentes ont demandé que Bitcoin soit finalement ramené à zéro. Aujourd’hui, certains disent que sa valeur est même négative en raison des dommages environnementaux qu’il cause. Pourtant, Bitcoin est là pour rester pour une raison simple : entre-temps, il est devenu un actif spéculatif.

Bitcoin – Instrument de spéculation

Les êtres humains aiment toujours jouer, et Bitcoin met en perspective « l’opportunité d’une vie » de s’enrichir rapidement. Tant que cela restera vrai, Bitcoin attirera à la fois de « l’argent facile » et de « l’argent intelligent ».

Récemment, les bulls de Bitcoin ont eu le plaisir de regarder certains des noms les plus connus du secteur, révélant de longues positions dans les actifs digitaux. Tout a commencé avec MicroStrategy, une société cotée en bourse qui a transféré sa trésorerie à Bitcoin. PayPal a suivi, annonçant qu’il allait autoriser les crypto-monnaies sur sa plateforme de paiement en ligne. Square, une autre société cotée en bourse aux États-Unis, a transféré environ 1 % de ses actifs dans Bitcoin. Ces mouvements ont été très médiatisés.

Sous la surface, de l’argent intelligent a également fait son apparition. Le 18 décembre, Christopher Wood, le responsable mondial de la stratégie des actions de la Jefferies Investment Bank, a surpris la communauté en annonçant une allocation de 5 % de Bitcoin au détriment de l’or. Plus précisément, la vente d’or (c’est-à-dire la couverture traditionnelle contre l’inflation) et l’achat de Bitcoin (c’est-à-dire la nouvelle couverture alternative contre l’inflation).

Le 29 décembre, SkyBridge Capital a également révélé un investissement de 182 millions de dollars dans Bitcoin. Et la liste continue, avec des noms importants sur le marché qui prennent également des mesures pour rejoindre le marché de la crypto-monnaie – par exemple, le 3 décembre, le S&P Dow Jones a annoncé son intention de lancer des indices de crypto-monnaie en 2021.

Tout cela entraîne une pression à la hausse sur le prix de Bitcoin et aggrave encore les dommages environnementaux. Si le Bitcoin est un instrument de spéculation, les investissements annoncés sont moins susceptibles d’être une couverture contre l’inflation, un rôle que l’or remplit parfaitement. Il s’agit plutôt d’argent frais à la recherche de rendements plus élevés, car les autres options sont limitées.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après vous être inscrit, vous pourrez également recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tiers. Consultez notre politique de confidentialité ici.