Home > Actualités & Analyses Forex > CAC 40 : prise de profit sous la résistance majeure à 5300 points

CAC 40 : prise de profit sous la résistance majeure à 5300 points

Les marchés actions internationaux sont entrés à la fin du mois de septembre dernier dans une phase baissière marquée, une chute des actions valables à WallStreet, sur le Nasdaq, en Asie, sur les places boursières émergentes et sur l’ensemble des marchés actions européens. C’est une conjonction de thèmes d’inquiétude fondamentale qui a été la source de cette baisse générale, qui a fait basculer de nombreuses classes d’actifs risqués en « marché baissier » (bear market), soit plus de 20% de baisse en l’espace de quelques semaines.

La guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, le ralentissement de la croissance économique au sein de la Zone Euro et la résurgence du risque souverain (Italie), les grands pays émergents exposés à la Chine et à la hausse du dollar US sur le marché des changes, le cycle monétaire restrictif de la Réserve Fédérale, la chute du prix du pétrole, le Brexit ou encore le risque de bulle spéculative sur le Nasdaq, autant de facteurs fondamentaux qui se sont conjugués à l’époque pour faire entrer les actions internationales dans une séquence appuyée de baisse. L’indice CAC 40 est ainsi passé de plus de 5500 points à moins de 4600 points.

Quel investisseur, quel trader, quel institutionnel aurait, fin décembre dernier, défendu un scénario de reprise haussière verticale à deux chiffres des grands indices boursiers ? C’est pourtant ce qui s’est passé depuis la fin du mois de décembre dernier avec un CAC 40 qui a atteint les 5300 points et un S&P 500, la résistance majeure à 2800/2820 points.

C’est à nouveau une juste combinaison de facteurs fondamentaux qui a permis aux marchés actions internationaux d’enchainer les semaines consécutives de hausse depuis la toute fin du mois de décembre dernier.

Il y a deux socles fondamentaux principaux :

  1. Le premier, d’ordre monétaire, avec le nouveau ton « dovish » de la Réserve Fédérale (FED) et des actions concrètes fortes de la BPoC, la Banque Centrale de Chine, et à venir de la Banque Centrale Européenne (vers une nouvelle phase du programme T-LTRO).
  2. Le second concerne la croissance économique mondiale à travers l’allure que pourrait prendre la dynamique du commerce mondial si la Chine et les Etats-Unis parvenaient à un accord commercial bilatéral avant la fin du mois de mars.

Gardons bien à l’esprit que le rebond des actifs risqués n’est pas lié aux agrégats économiques réels et avancés (les indices PMI), qui sont toujours en dégradation, mais bien lié aux conséquences que ces mauvais chiffres ont sur les taux d’intérêt et les Banques Centrales qui demeurent LA perfusion des marchés financiers.

En terme de force relative sectorielle, les courbes sont à nouveau favorables aux secteurs les plus cycliques, permettant ainsi au cours du CAC 40 de tendre vers les 5300 points. L’industrie, la consommation, la technologie, l’énergie et depuis peu, les valeurs bancaires, occupent la tête du palmarès depuis maintenant deux mois.

Le marché teste à présent les 5300 points, un fort obstacle technique certes, mais la tendance haussière reste intacte pour le moment. La cassure du premier support (5220/5240 points) donnerAIT le signal d’un retracement plus profond. Notons que les autres grands indices boursiers sont aussi alignés sous résistance majeure.

CAC 40 : graphique TradingView qui expose les bougies japonaises en données hebdomadaires et réalisé par Vincent Ganne

Tags:
Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte