Home > Actualités & Analyses Forex > Cannabis: 3 actions en difficulté qui pourraient rapporter gros à moyen terme – Investissement Marijuana

Cannabis: 3 actions en difficulté qui pourraient rapporter gros à moyen terme – Investissement Marijuana

Les investissements dans l’industrie du Cannabis devraient rapporter beaucoup d’argent à long terme aux investisseurs. Entre 2018 et la fin de la prochaine décennie, les ventes annuelles légales pourraient passer de 10,9 milliards de dollars à 200 milliards de dollars l’échelle mondiale.

D’un autre côté, à court terme, le secteur a été malmené par plusieurs scandales, et par les dernières publications trimestrielles des sociétés de cette industrie.

Mais plutôt que de considérer cette mauvaise passe comme un signal d’alarme, peut-être vaut-il mieux aborder la situation actuelle comme une bonne opportunité de prendre le train de l’Or vert en marché.

Nous vous proposons donc dans cet article une sélection de 3 actions du secteur de la Marijuana qui ont particulièrement malmenées dernièrement, mais qui pourraient se révéler être d’excellents investissements, notamment pour leur potentiel en tant que cibles d’acquisition de part d’autres sociétés:

Aphria

Tout d’abord, Aphria, dont le passé mouvementé a récemment fait chuter sa capitalisation boursière à 1,6 milliard de dollars, malgré le fait que l’entreprise prévoit une production annuelle de pointe de 255 000 kilos une fois pleinement opérationnelle et qu’elle soit présente dans près de douze pays, dont le Canada.

Le plus gros problème pour Aphria a concerné des acquisitions. En décembre, la société Quintessential Capital Management, en association avec Hindenburg Research, a publié un rapport cinglant alléguant qu’Aphria avait grossièrement trop payé pour l’achat d’actifs en Amérique latine.

Bien qu’un comité indépendant ait examiné ces allégations et n’ait rien trouvé pour les appuyer, Aphria a fini par enregistrer dans sa comptabilité une réduction de valeur de 50 millions de dollars canadiens sur ses actifs en Amérique latine au cours d’un trimestre subséquent, et Vic Neufeld, PDG de longue date, s’est retiré après que le comité eut constaté des conflits d’intérêts concernant cet accord.

De plus, l’achat de Nuuvera par Aphria en mars 2018 a été remis en question après qu’il ait été divulgué juste un jour avant la fermeture qu’une poignée de dirigeants d’Aphria détenaient une position dans les actions de Nuuvera.

En d’autres termes, Aphria est confrontée à un grave problème de crise de confiance, et la meilleure voie à suivre pour l’entreprise pourrait être une fusion ou une acquisition. Aphria offrirait à un prétendant un accès immédiat à un certain nombre de marchés étrangers, ainsi qu’une production annuelle de 115 000 kilos. Ce chiffre augmentera lorsque son installation phare, Aphria Diamond, capable de produire 140 000 kilos par année à pleine capacité, aura reçu sa licence au Canada.

Consultez également : 2 paris sûrs pour s’exposer (indirectement) à l’explosion du secteur de la Marijuana

Flowr Corp.

Un autre grand producteur dont les actions paraissent peu chères est Flowr Corp.

Pénalisée par un projet d’introduction en bourse sur le Nasdaq finalement avorté, la société a terminé la semaine dernière avec une capitalisation boursière de seulement 269 millions de dollars.

Pourtant, Flowr peut apporter beaucoup en termes de production à un prétendant potentiel. Premièrement, il y a la production d’au moins 50 000 kilos de l’entreprise sur son campus de Kelowna, en Colombie-Britannique. Le campus de Kelowna se concentre spécifiquement sur les fleurs de cannabis séchées de qualité supérieure et ultra-premium et leurs dérivés. Il n’y a tout simplement pas beaucoup d’offre ou de concurrence dans l’espace haut de gamme, ce qui signifie que Flowr devrait avoir un excellent pouvoir d’établissement des prix et d’excellentes marges

Consultez également : 4 raisons de miser les actions liées à la Marijuana après un été particulièrement difficile pour le secteur

CannTrust Holdings

Bien qu’il s’agisse sans aucun doute d’un pari risqué, CannTrust Holdings, un producteur de marijuana en difficulté, pourrait aussi être attrayant pour un grand producteur ayant accès à des capitaux.

CannTrust a connu une vilaine chute ces dernières semaines. Au début du mois de juillet, l’entreprise a annoncé qu’elle cultivait du cannabis sans licence dans son installation de Niagara. On a ensuite pu apprendre que certains cadres supérieurs étaient au courant de cette tromperie, mais qu’ils l’ont laissée perdurer, ce qui a entraîné le licenciement de son patron Peter Aceto. Des lacunes ont également été découvertes dans son usine de production beaucoup plus petite connue sous le nom de Vaughan. À l’heure actuelle, les ventes sont suspendues jusqu’à ce que l’organisme de réglementation, Santé Canada, prononce sa sanction.

Le risque évident pour un acquéreur est que CannTrust pourrait se voir retirer sa licence de culture et/ou de vente. Un acquéreur peut être en mesure de persuader Santé Canada qu’une nouvelle équipe de gestion peut corriger toute préoccupation réglementaire chez CannTrust, mais rien n’est garantit…

Consultez également : Les 3 meilleures actions pour miser sur l’industrie de la Marijuana actuellement

Copyright (c) 2019 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Tags:
Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte