Home > Actualités & Analyses Forex > CHINE : La PBoC montre les muscles monétaires et annonce un taux de change « flottant »

CHINE : La PBoC montre les muscles monétaires et annonce un taux de change « flottant »

(ProfesseurForex.com) – Les députés Américain ont récemment joué avec le feu en laissant croire au monde entier qu’ils étaient près à faire défaut sur leur dette à cause de l’ObamaCare… Il se pourrait bien que l’Oncle Sam se soit brûlé car la Chine montre chaque jour un peu plus les muscles.

En effet, alors que la Chine détient environ 1300 Mds de Dollars en treasuries, un défaut Américain n’est pas vraiment le genre de chose qui fait sourire l’empire du milieu..

La Chine a depuis quelques années annoncé son ambitions monétaires et nous avons aujourd’hui un nouveau signe que les Chinois ne plaisantent pas.

Le président de la banque centrale Chinoise vient de déclarer que :

-La bande de fluctuation du Yuan allait être étendue

-Les interventions sur sont taux de change vont être terminées

-Un taux de change flottant « managé » va être mis en place

Conséquence sur le forex, le Dollar a baissé sous l’effet de surprise avant de se reprendre, prudemment, avant que la poussière ne retombe.. Mais cette nouvelle est très importante et il se pourrait que ce coup de semonce soit rapidement suivit par des actes et que le Yuan devienne flottant plus rapidement que prévu. Peut être que ces déclarations ont pour but de forcer la main à la FED qui hésite toujours à ralentir le rythme de la planche à billets…

Un système monétaire en pleine révolution :

La France a déjà dénoncé il y a cinquante ans via le Général Charles de Gaule « l’arnaque du Dollar » et son « privilège exorbitant » que lui confère son statut de monnaie internationale.

Depuis la fin de l’or comme étalon du dollar lors de la législature du président Américain Nixon, les banques centrales américaines ont eu tout le loisir d’imprimer autant de dollars qu’elles le souhaitaient sans avoir à détenir dans leurs coffres une masse proportionnelle d’Or. En 1971, le secrétaire d’Etat au Trésor John Connelly répondait à ses homologues européens, qui se plaignaient des fortes fluctuations du dollar : « Le dollar est notre monnaie mais votre problème »…

Le Dollar s’est néanmoins imposé, de part la taille de l’économie US comparé aux économies Européennes dépecées par les deux guerres mondiales, comme la monnaie internationale, c’est à dire, la monnaie que les banques centrales étrangères préfèrent détenir pour leurs réserves de change.

Le Dollar a perdu 95 % de sa valeur depuis la création de la FED en 1913 (oui la FED a fêté son centenaire cet année) mais reste la devise de référence. Les banques centrales ont régulièrement commencé à vendre leur Or pour acheter de la dette US.

Pourquoi ? Parce qu’il n’y a aucune raison de douter de la puissance du Dollar étant donné que l’Oncle Sam continue de mener la danse sur le plan économique, financier, Politique et militaire…

Oui mais les guerres de George W Bush et surtout l’incapacité des politique US de s’entendre sur un budget raisonnable laissent planer un grand doute sur la capacité des USA à rembourser leur dette alors qu’il est si facile de faire marcher la planche à billet étant donné le statu de monnaie de reserve du Dolalr. D’autre part, la FED a commencé en 2008 à ouvrir grande les vannes monétaires en doublant sa base monétaire via les QE à répétition pour justement sauver le Dollar et permettre au système de survivre. Une situation qui ne plaît donc pas vraiment à son principal rival économique, la Chine. L’Empire du milieu a bien compris qu’à force de réinvestir leurs Dollar glanés via leurs exportations dans la dette US, un beau jour, la FED annoncera que 10 anciens Dollars valent désormais 1 Dollar…

Depuis que le QE a commencé, la Chine a pris les choses en main et multiplie les accords monétaires avec ses partenaires économiques, notamment avec les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud).

Afin de se désengager progressivement du Dollar, la Chine fait en sorte de promouvoir sa monnaie, le Yuan, à l’étranger. Les échanges commerciaux en Yuans explosent ces dernières années.

– Fin 2010, le yuan est échangé pour la première fois contre des roubles sur la place boursière de Moscou — la Russie est un des partisans anti-dollars les plus fervents.

– Fin 2011, la Chine et le Japon ont annoncé avoir signé un accord pour utiliser leurs monnaies respectives au lieu du dollar dans leurs échanges commerciaux.

– En septembre 2012, la Chine et la Russie réitèrent en mettant fin de manière historique au règne du pétrodollar, signant un accord permettant aux Chinois d’acheter autant de pétrole qu’ils le souhaitent en yuan.

– En mars 2013, le Brésil a signé un accord lui permettant de payer ses biens importés en reals, tandis que la Chine paiera ses biens importés directement en yuan.

– Avril 2013, en Australie, le Premier ministre a annoncé la conversion directe entre le dollar australien et le yuan sans avoir à utiliser le dollar américain comme intermédiaire.

– Ou bien encore le récent accord entre le nouveau président chinois et Vladimir Poutine permettant à la Chine d’acheter du pétrole, non plus en pétrodollars comme c’est le cas depuis les années 70 mais en yuans.

Bref, la Chine tente actuellement d’internationaliser sa monnaie afin de se passer du Dollar, une monnaie qui perd de sa valeur de jours en jours. Pour ce faire, la Chine achète de l’or en masse afin de pouvoir garantir le Yuan lorsqu’elle passera à l’action. La Chine détient près de 10 000 tonnes d’or dans ses coffres… elle dispose de 3 500 milliards de dollars de réserve de change… Soit probablement déjà plus que ce qu’il reste à Fort Knox…

Ces graphes sont éloquents :

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés

Tags:
Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte