Home > Actualités & Analyses Forex > Comment les anticipations d’inflation se déplacent

Comment les anticipations d’inflation se déplacent

Pour l’instant, tout le monde se concentre sur ce qui se passe avec l’élection présidentielle américaine. Le premier débat d’hier entre les deux candidats n’a offert qu’un aperçu de ce à quoi nous assisterons dans les semaines précédant le jour de l’élection. 

Cependant, le plus grand événement qui change la donne d’un point de vue macroéconomique est le changement de mandat de la Réserve fédérale des États-Unis (Fed). Jusqu’à présent, le mandat de la Fed était centré sur le ciblage d’une inflation de 2 % et la création d’emplois. Depuis le dernier symposium de Jackson Hole, la Fed a annoncé un changement dans la partie du mandat consacrée à l’inflation, passant d’un objectif d’inflation à un objectif d’inflation moyenne.

Nous pouvons donner crédit à la Fed pour son timing parfait. Le symposium de Jackson Hole a eu lieu en août, un mois d’été où personne ne s’intéresse vraiment à ce que font les marchés financiers. De plus, une annonce aussi importante, publiée quelques mois avant l’élection présidentielle, a également permis de passer inaperçue.

Cependant, ne vous y trompez pas, la décision de la Fed restera dans l’histoire comme l’un des changements de politique monétaire les plus audacieux et les plus pertinents des temps modernes. Pour éviter ce qui s’est passé au Japon pendant des décennies, la Fed a jeté les bases d’un changement des attentes en matière d’inflation.

Qu’est-ce que l’inflation et pourquoi les anticipations d’inflation sont-elles importantes ?

L’inflation désigne les changements de prix des biens et des services sur une période prédéterminée. L’inflation peut être positive (hausse des prix d’une période à l’autre), négative (baisse des prix d’une période à l’autre). Si l’inflation augmente de manière agressive, par exemple de 2 à 10 % au cours de quelques mois, l’économie connaît une hyperinflation. En revanche, si l’inflation passe de 2 % à 1 %, le phénomène est connu sous le nom de désinflation. Enfin, lorsque l’inflation tombe en dessous de zéro, l’économie entre en déflation.

L’objectif d’une banque centrale est d’éviter la déflation par tous les moyens. Pour ce faire, la réduction des taux aide, mais une fois que les taux ont atteint zéro, la Fed a déclaré qu’elle ne serait pas négative. L’assouplissement quantitatif fonctionne également, mais ce processus ne peut être permanent. Par conséquent, le moyen le plus simple d’éviter la déflation et de ramener l’inflation au taux de 2 % nécessaire à une croissance économique durable est de créer un changement plus important dans les attentes en matière d’inflation.

Si la population croit que les prix vont augmenter dans la période à venir, elle agira en conséquence – elle dépensera plus rapidement de l’argent pour les biens et les services et ne reportera plus sa décision d’achat.

C’est ce que la Fed a essayé de faire (et a réussi jusqu’à présent) avec le passage à un objectif d’inflation moyenne. En annonçant qu’elle laissera l’inflation dépasser les 2 %, la Fed fixe les conditions d’une hausse des anticipations d’inflation.

Selon une étude menée par Blackrock, les attentes d’inflation implicites du marché sont passées à près de 3 % pour 2025-2030 déjà.

Et ce, uniquement parce que la Fed a annoncé un changement d’objectif d’inflation moyenne – rien de plus.  Si les actions d’aujourd’hui font croire à un changement des prix futurs, l’inflation actuelle aura tendance à converger plus rapidement avec les attentes d’inflation.

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.