Home > Actualités & Analyses Forex > Comprendre l’inflation à travers les yeux d’une banque centrale

Comprendre l’inflation à travers les yeux d’une banque centrale

Les craintes des traders concernant l’inflation ont été alimentées ces derniers temps par la hausse des prix des commodités, mais l’IPC médian en glissement annuel est en baisse.

La Réserve fédérale américaine a laissé sa politique monétaire inchangée hier. L’événement a été suivi de près par les traders du monde entier, en particulier la conférence de presse qui a permis au président de la Fed, Jerome Powell, d’expliquer la décision du Comité fédéral de l’open market (FOMC).

L’inflation a été l’un des principaux sujets abordés. La Fed a modifié son mandat pendant la pandémie, passant d’une cible d’inflation de 2 % (l’année dernière en août) à une cible d’inflation « moyenne » de 2 %.

Les gens sont de plus en plus préoccupés par l’inflation, ce qui commence généralement par les commodités, qui constituent la couverture traditionnelle contre l’inflation. Les prix du bois et du logement n’ont jamais été aussi élevés. L’inflation des denrées alimentaires est à son plus haut niveau depuis sept ans. Nous voyons ces chiffres tous les jours, mais l’inflation de l’IPC de la Fed est au plus bas depuis sept ans. Et il est en baisse. Comment est-ce possible, et qu’est-ce que cela signifie pour la politique monétaire future ?

Comprendre l’inflation

L’inflation est l’un des premiers concepts économiques qu’un trader sur les marchés financiers doit comprendre. Également connue sous le nom d’indice des prix à la consommation (IPC), l’inflation montre l’évolution des prix des biens et services sur une période donnée. Elle est calculée mensuellement afin que les analystes, les chercheurs et les participants au marché puissent la suivre et l’interpréter.

Lorsque l’inflation galopante conduit à l’hyperinflation – comme on l’a vu en Argentine, au Venezuela et en Turquie au fil des ans – l’argent meurt.

Une hausse de l’inflation (mais à des taux de croissance plus faibles) est appelée désinflation.

Enfin, lorsque l’inflation devient négative, on parle de déflation.

La déflation est celle que les banques centrales craignent le plus car elle est la plus difficile à gérer.

Le problème vient de la façon dont l’inflation est calculée. Comme tout indice, il dépend de ce qui se trouve dans le panier. L’IPC est basé sur les prix de la nourriture, des vêtements, du logement et du carburant. De nombreuses sous-catégories sont exclues, et les prix sont collectés chaque mois auprès de quelques milliers de ménages dans plus de quatre-vingts zones urbaines. C’est tout.

Qu’est-ce que cela a à voir avec les dépenses ordinaires des ménages ? À peu près rien. Une étude récente menée auprès d’adultes américains montre que moins de 2 % d’entre eux ne sont pas du tout préoccupés par la hausse des dépenses des ménages. Tous ceux qui ont des enfants scolarisés savent que les coûts de l’éducation ont explosé, tout comme ceux des soins de santé, et pourtant ces prix sont exclus du calcul de l’inflation.

En résumé, avant d’argumenter que la Fed devrait agir face à la hausse des prix, assurez-vous que vous pensez à l’inflation de la même manière que la Fed.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après vous être inscrit, vous pourrez également recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tiers. Consultez notre politique de confidentialité ici.