Home > Actualités & Analyses Forex > Considérations après le discours de Von Der Leyen au SOTEU

Considérations après le discours de Von Der Leyen au SOTEU

Lors de son premier discours sur l’état de l’Union européenne (SOTEU), Ursula von der Leyen a exposé les défis qui attendent l’Union, ainsi que la réponse prévue. Dans l’ensemble, un discours équilibré avec de nombreuses idées uniques, mais qui aurait pu insister davantage sur la voie future (s’il y en a une) de la politique fiscale commune. 

L’Union européenne a reçu des éloges internationaux pour sa réponse à la crise du coronavirus. Bien que la deuxième vague d’infections crée maintenant beaucoup de turbulences, les préparatifs ont entre-temps permis une meilleure réponse du système de soins de santé.

La réponse politique a également impressionné. Les dirigeants de l’Union européenne se sont mis d’accord sur l’émission conjointe de dettes (c’est-à-dire une politique fiscale commune embryonnaire) et ont mis en route la manière de procéder (c’est-à-dire le Fonds de relance).

Cependant, ces éléments ont manqué de substance dans le discours d’hier. Si le moment était venu de renforcer l’engagement, c’était hier, et von der Leyen l’a manqué.

Quelques éléments qui ont manqué au discours d’hier

Comme mentionné précédemment, le consensus sur la politique fiscale a été une question clé qui a marqué les marchés financiers. Dans les négociations qui ont conduit à la restructuration du Fonds de relance, les pays du « Nord frugal » ont mené le peloton des membres demandant plus de réformes et de promesses de la part du Sud. C’est tout sauf un consensus, et la Commission devrait insister sur la nécessité de résoudre ces questions avant qu’il ne soit trop tard. La journée d’hier a été l’occasion idéale de rappeler à tous la position de l’Union européenne à ce sujet et les étapes à venir. Jusqu’à présent, on ne sait pas très bien comment le programme de politique budgétaire fonctionnera après la crise du covid19.

Ensuite, il y a le « Green Deal ». L’Europe s’est engagée dans un projet ambitieux de réduction des émissions de carbone, et la journée d’hier a été l’occasion de placer la barre encore plus haut pour atteindre un objectif plus ambitieux. Mais le problème pour elle (et pour les projets digitaux aussi), c’est le manque de financement. Il n’y a tout simplement pas d’argent pour cela, car seuls les fonds du CFP (cadre financier pluriannuel) sont disponibles pour les projets à long terme.

Dans l’ensemble, un discours équilibré de von der Leyen, mais qui n’a pas réussi à apporter quelque chose de nouveau aux marchés financiers. Un engagement et un leadership plus forts sont nécessaires, mais aussi plus de clarté.

C’est une chose de dire que la Commission européenne relève ses ambitions pour le résultat du Green Deal sans dire réellement comment elle va s’y prendre et avec quel argent. Le risque est que ces ambitions ne soient que des mots vides de sens si elles ne sont pas suivies de mesures concrètes, notamment en ce qui concerne les fonds concernés.

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.