Home > Actualités & Analyses Forex > Consommation des ménages – La clé pour sortir l’Europe de la récession

Consommation des ménages – La clé pour sortir l’Europe de la récession

Un sujet populaire parmi les économistes et les investisseurs est de savoir quand la vie normale va reprendre. Plus précisément, combien de temps la récession affectera-t-elle l’économie mondiale ?

Si nous examinons la manière dont les consommateurs européens ont choisi de gérer leurs économies, la réponse est que les gens freinent leur consommation. La peur et l’incertitude quant à l’avenir sont plus fortes que toute incitation à dépenser.

L’épargne européenne connaît un essor considérable

En Europe, l’épargne a connu un essor considérable. À l’exception de l’Allemagne, qui a opté pour les espèces, les variations mensuelles des dépôts bancaires des pays européens montrent une croissance spectaculaire des dépôts bancaires par rapport à la moyenne à long terme, ce qui peut être considéré comme une mauvaise nouvelle pour une reprise économique rapide.

Ce qui est intéressant, c’est que, historiquement, les consommations et les exportations ont tendance à sortir l’Europe des récessions.

Une étude récente de McKinsey montre que lors des trois dernières récessions en Europe (1974, 1992, 2008), la consommation des ménages au cours de la première année de reprise a bondi à 2,5 % du PIB, contribuant à près de 5 % du PIB final de l’année.

À en juger par les récentes données sur les dépôts bancaires ci-dessus, le consommateur n’en est pas encore là. De plus, les ménages se présentent avec leur argent non seulement pour déposer des fonds, mais aussi pour acheter de la dette souveraine !

L’Italie, par exemple, a vendu 22,3 milliards d’euros d’obligations indexées sur l’inflation en mai dernier, uniquement aux épargnants et aux investisseurs nationaux. Plus de la moitié de ce montant (14 milliards d’euros) a été acheté par le secteur du commerce de détail italien.

Avant d’interpréter ces chiffres comme trop élevés ou trop bas, il faut savoir que les ménages italiens disposent d’un patrimoine financier total de 4 400 milliards d’euros. Seuls 6 % de ces actifs sont constitués d’obligations, le reste étant constitué d’actions et de dépôts.

Si nous extrapolons ces chiffres à d’autres pays européens, nous voyons l’impact potentiel de la consommation des ménages sur la reprise économique européenne. En d’autres termes, l’argent existe, mais il n’est pas dépensé dans l’économie réelle. Les gens décident plutôt de l’épargner ou d’acheter des produits à revenu fixe pour se protéger contre l’inflation future.

Cela nous amène à ce que les banques centrales craignent le plus : la création d’argent ne suffit pas s’il n’y a pas de dépenses. Les dépenses ne peuvent pas augmenter si l’on n’a pas confiance dans la reprise économique.

C’est pourquoi les investisseurs doivent garder un œil sur les éventuels changements de comportement des consommateurs. Si la consommation des ménages reprend, elle a historiquement permis à l’Europe de sortir de la récession.

Tags:
Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte