Home > Actualités & Analyses Forex > Décisions de la BCE de décembre – À quoi faut-il s’attendre ?

Décisions de la BCE de décembre – À quoi faut-il s’attendre ?

La Banque centrale européenne (BCE) est sur le point d’annoncer sa décision de politique monétaire dans deux jours. D’autres mesures de relance sont déjà prévues, mais la banque centrale pourrait facilement surprendre les marchés financiers. La grande question est la suivante : la BCE va-t-elle trop ou pas assez agir ? 

À ce stade, la paire EURUSD se trade au-dessus de 1,21 et garde un ton acheteur. Naturellement, le taux de change est la dernière chose qui préoccupe la BCE, mais il n’en reste pas moins qu’il est important. Si, pour une raison quelconque, les marchés prennent le ton de demain comme hawkish, l’euro peut facilement se tendre à la hausse. Dans ce cas, le risque est que le taux de change plus fort devienne un problème plus tard.

Comment la BCE peut-elle surprendre ?

Jeudi, l’accent sera mis sur la durée des mesures de support de la politique. La BCE a déjà fait savoir aux marchés qu’elle n’est pas favorable à une baisse des taux en décembre, et l’accent sera donc mis sur les deux éléments qu’elle considère comme efficaces dans le cadre de la crise actuelle – le PEPP et les TLTRO.

Une chose que la BCE fera est d’annoncer une extension de son PEPP (Pandemic Emergency Purchase Programme) – essentiellement un programme d’assouplissement quantitatif. Selon les spéculations du marché, le programme sera prolongé jusqu’en juin 2022. Si elle choisit de le faire, la BCE doit augmenter sa taille de quelques centaines de milliards d’euros. Plus l’augmentation sera importante, plus le choc sur les marchés sera important et plus dovish sera l’euro.

Une autre façon pour la BCE de surprendre les marchés est d’augmenter également l’APP (Asset Purchase Program) – le programme traditionnel d’assouplissement quantitatif. À ce stade, le marché est enclin à penser que la BCE attendra la fin de son examen stratégique pour décider du PPA. Si elle décide d’augmenter le PPA en décembre, ce sera hawkish.

Enfin, la BCE risque de devenir la proie de sa propre stratégie. Elle n’a rien fait en octobre, préférant une approche attentiste, ne sachant pas ce que la deuxième vague de la pandémie apporterait. Malheureusement, cela s’est traduit par une accélération des marchés financiers avant la décision de jeudi. Par conséquent, les marchés pourraient facilement finir par être déçus, même si la BCE s’assouplit comme elle l’a promis.

En n’agissant pas en octobre, la BCE a également induit un sentiment erroné chez les participants au marché. Si, en effet, le taux de change EURUSD est un problème, elle aurait dû agir plus tôt.

Peut-être était-ce mieux ainsi ?

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.