Home > Actualités & Analyses Forex > Des confinements COVID-19 plus sévères pèsent sur les prévisions économiques

Des confinements COVID-19 plus sévères pèsent sur les prévisions économiques

L’année 2021 a commencé avec le monde préoccupé par une nouvelle variante du virus qui se propage beaucoup plus rapidement que la première. D’abord identifié au Royaume-Uni, il est rapidement apparu dans toute l’Europe et aux États-Unis. Plus important encore, il semble que le cas aux États-Unis soit « né » localement, puisque la personne n’est pas connue pour avoir voyagé récemment.

En d’autres termes, le virus évolue rapidement, et le monde est dans une course contre la montre. Avec des vaccins potentiellement efficaces à portée de main, il est maintenant crucial d’inoculer le plus grand nombre de personnes possible. Cependant, si nous faisons le calcul et que nous considérons la nouvelle variante avec un taux de transmissibilité beaucoup plus rapide, les hôpitaux risquent de manquer de capacité. Les économies sont donc contraintes de passer en mode confinement pour aider le système de santé à faire face à la situation.

Pour les marchés financiers, cela signifie que toutes les prévisions faites à la fin de l’année dernière concernant la reprise économique et la façon dont 2021 et 2022 apporteront la croissance économique sont mises en suspens. Pendant combien de temps les nouveaux confinements seront-ils en place ?

Tout reste tributaire du virus

Le tableau ci-dessus reflète les prévisions des principales économies du monde pour les deux années à venir – 2021 et 2022. Par rapport à l’année dernière, il semble que même à la fin de 2022, les grandes économies mondiales ne retrouveront pas les niveaux d’avant le COVID-19.

Prenons l’exemple du Royaume-Uni. Son économie s’est contractée de 11,3 % en 2020 et devrait connaître une croissance de 4,6 % en 2021 et de 4,5 % en 2022. Ces taux de croissance ne suffisent pas à eux seuls pour récupérer le terrain perdu en 2020 – sans parler des situations imprévisibles comme le confinement général qui est en place dans le pays.

À quelques exceptions près (Chine, Irlande, Pologne, par exemple), la situation est en quelque sorte similaire pour les grandes économies. En d’autres termes, plus vite le monde vaincra le virus, plus rapide sera la reprise économique.

Pour les marchés financiers, le risque est que les changements dans la façon dont la pandémie évolue et dont les pays réagissent ne soient pas pris en compte sur les marchés. Dans cette mesure, nous ne devons pas exclure un fort retour du dollar américain en 2021, surtout si l’on considère que le consensus est qu’il s’affaiblisse encore plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.