Home > Actualités & Analyses Forex > Disney dépasse ses revenus du 4e trimestre 2020, avec 73 millions d’abonnés à Disney Plus

Disney dépasse ses revenus du 4e trimestre 2020, avec 73 millions d’abonnés à Disney Plus

Jeudi dernier, la société Walt Disney a annoncé ses résultats pour le dernier trimestre de l’exercice financier qui s’est terminé le 3 octobre 2020. Cette annonce est intervenue au cours d’une semaine où le marché boursier a réagi positivement à un éventuel vaccin pour COVID-19 qui a fait grimper la valeur des actions alors que les investisseurs vendaient la croissance dans une rotation classique. 

Disney a été touché par la pandémie car il a été contraint de fermer ses parcs de loisirs. Ils sont responsables d’une grande partie des bénéfices de Disney, et la société emploie de nombreuses personnes dans ce domaine. Par conséquent, l’objectif était de voir comment Disney a géré les défis liés à la pandémie pour son quatrième trimestre et si elle a trouvé un moyen de compenser la perte de revenus dans ses parcs, ses expériences et le côté des produits de consommation de l’entreprise.

D’une manière ou d’une autre, elle l’a fait. Elle a battu ses recettes, déclarant 14,71 $ sur les 14,20 $ prévus. En outre, son bénéfice par action ajusté, bien que négatif à -0,2 $, a été bien meilleur que les -0,73 $ attendus par le marché.

Détails des revenus de Disney pour le quatrième trimestre 2020

Tout au long de l’année, pendant la pandémie, Disney s’est efforcé de trouver un équilibre entre les activités déficitaires (les parcs) et les activités lucratives (Disney+, par exemple). Comme toujours, les investisseurs se concentrent sur la période à venir et, cette fois, leur attention se porte sur le nombre d’abonnés à Disney+, ESPN+ et aux autres business de réseaux de médias.

La société a annoncé plus de 8 millions d’abonnés que prévu par le marché pour Disney+. Le service a atteint 73,7 millions d’abonnés. Le nombre d’abonnés à ESPN+ a également augmenté, atteignant 10,3 millions, contre 9,19 millions prévus. Ainsi, les revenus des réseaux de médias ont augmenté à 7,2 milliards de dollars sur les 6,83 millions estimés.

« Parcs, Expériences, et Produits », le segment déficitaire durant la pandémie, a perdu 1,1 milliard de dollars. La société a annoncé que Disneyland Resorts et les activités des compagnies de croisière ont été fermées au cours du trimestre. L’objectif est donc de couvrir les pertes des autres segments jusqu’à ce que la pandémie s’atténue.

Dans l’ensemble, Disney a dépassé les attentes, et les analystes se sont empressés de relever les prévisions du cours de l’action. RBC Capital Markets a fait passer Disney de la catégorie « Performances sectorielles » à la catégorie « Surperformances ». De plus, BMO a relevé le cours cible de 150 à 165 $. De plus, Guggenheim est allé encore plus loin et a augmenté le prix cible de l’action à 165 $.

Disney a connu des moments difficiles en 2020. Cependant, contrairement à d’autres entreprises, elle a trouvé un moyen de gérer la chute en réduisant les dépenses dans le segment des parcs et en promouvant agressivement l’activité des réseaux de médias. Jusqu’à présent, cette stratégie a fait ses preuves. Si la pandémie s’atténue et si Disney maintient la croissance de ses activités dans le domaine des réseaux de médias, la voie de la rentabilité est ouverte.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.