Home > Actualités & Analyses Forex > Données négatives dans la zone euro en amont des prévisions économiques

Données négatives dans la zone euro en amont des prévisions économiques

Par Eliman Dambell

En amont des prévisions économiques de la Commission européenne de demain, des données ont été publiées et montrent de mauvais signes pour ce qui est à venir. Selon les données du PMI (Purchasing Managers’ Index) publiées dans le rapport Flash Composite d’IHS Markit, la majorité de la croissance économique a non seulement chuté mais s’est aussi arrêtée en avril. Le chiffre cité se situe aux alentours de 13,5.

Les données ont montré que c’était l’indication économique la plus faible au sein de l’union depuis 1998. Selon l’économiste en chef d’IHS Markit. « Le mois d’avril a été marqué par des dommages sans précédent pour l’économie de la zone euro, avec des mesures de confinement du virus, associées à un effondrement de la demande mondiale et à des pénuries de personnel et d’intrants ».

Le confinement

Dans le monde entier, on estime qu’environ un quart de la population mondiale s’est vu dire de rester chez elle, les médecins et les scientifiques luttant contre « l’ennemi invisible ». En Europe, le confinement a duré près de 2 mois pour beaucoup. L’Europe a été l’épicentre du virus pendant une grande partie du mois de mars et début avril, avant d’être dépassée par les États-Unis.

Les chiffres indiquent que les quatre plus grands pays d’Europe en termes de PIB, l’Allemagne, la France, l’Espagne et l’Italie, ont enregistré entre 700 et 800 000 cas de coronavirus. Avec un taux de mortalité proche de 10 % des personnes infectées.

Toutefois, au fil des semaines et à mesure que nous avançons dans le mois de mai, le nombre de nouveaux cas a progressivement diminué, ce qui a conduit beaucoup de gens à penser que le verrouillage du continent pourrait toucher à sa fin.

Perspectives économiques

Les prévisions économiques de demain seront attendues par beaucoup pour voir à quel point la zone euro a été touchée par la crise actuelle. On s’attend à ce que les prévisions de croissance soient plus faibles que jamais, peut-être depuis le krach de 2008. On craint donc de plus en plus que le bloc de l’UE ne subisse le plus grand ralentissement économique depuis sa création.

Concernant la possibilité d’une récession, un économiste senior de l’une des plus grandes banques européennes, BNP Paribas, a déclaré que « plus la récession est profonde et plus elle dure, plus le risque que le potentiel d’approvisionnement de l’économie soit endommagé est élevé, car la probabilité que les travailleurs se retrouvent au chômage et que les entreprises fassent faillite est élevée ».

Et ce, indépendamment du programme d’achat d’actifs de 1 000 milliards d’euros mis en place par la Banque centrale européenne.

Quelle sera la suite ?

La prochaine étape consistera maintenant à jeter un coup d’œil vers la mi-mai, où la plupart des pays de l’UE, comme l’Italie et l’Allemagne, prévoient de rouvrir leur économie. Cette réouverture devrait se faire de manière progressive, secteur par secteur, tout en maintenant certains aspects de la distanciation sociale.

Cela pourrait entraîner un regain d’optimisme pour beaucoup, mais même si les mesures de confinement touchent à leur fin, beaucoup pourraient être confrontés à un chômage prolongé car leurs anciens employeurs n’ont plus les moyens de leur verser un salaire. Cette situation, conjuguée au risque d’une nouvelle propagation, pourrait signifier qu’il faudra peut-être un certain temps avant que les Européens ne retrouvent le mode de vie auquel ils étaient habitués ces dernières années.

Tags:
Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte