Home > Actualités & Analyses Forex > Est-il temps de craindre le niveau d’endettement ?

Est-il temps de craindre le niveau d’endettement ?

J.P. Morgan est souvent reconnu comme l’un des plus grands banquiers de tous les temps. Sous sa direction, la House of Morgan est devenue la banque la plus influente aux États-Unis et en Grande-Bretagne, ayant également des activités dans d’autres parties du monde.

En temps de crise, comme celle que le monde vit aujourd’hui, nous nous tournons souvent vers d’autres crises et cherchons des exemples, des précédents, qui pourraient nous guider. Comme il s’agit du plus grand choc économique que le monde ait connu depuis la Grande Dépression des années 30, les paroles de J.P. Morgan reviennent avec force. Lorsque les banquiers, effrayés de prêter de l’argent à la population et aux entreprises, sont venus voir J.P., il leur a ordonné d’utiliser les réserves bancaires. Mais il s’agit de réserves d’urgence – ont fait valoir les banquiers. La réponse de J.P. Morgan est entrée dans l’histoire : « c’est pourquoi vous constituez des réserves en premier lieu – pour les utiliser dans des moments comme celui-ci ».

Ce qui nous amène au sujet très controversé de l’emprunt aujourd’hui et du fait de ne pas se soucier de ce que les générations futures devront faire pour payer la dette. Toutefois, comme l’a suggéré Morgan, les périodes désespérées nécessitent des mesures désespérées, et la détermination à agir est essentielle pour gérer les attentes du marché

Mettre l’argent à la disposition des masses

Les États-Unis sont les champions du taux d’endettement dans le monde. C’est la nation la plus endettée et elle continue à vivre sur la dette. En même temps, ce pays a le monopole de la monnaie de réserve mondiale et la banque centrale la plus proactive du monde.

La Fed n’a pas hésité une seconde lorsque la pandémie a atteint l’Amérique. Elle a réduit les taux à zéro, étendu le programme d’assouplissement quantitatif et mis de l’argent à la disposition des petites entreprises et de la population. Cependant, la Fed a les mains liées dans le sens où elle ne peut que fournir des facilités de prêt. Les contrôles directs ou les mesures de relance sont du ressort du gouvernement.

Le Trésor a donc émis plus de dette, a établi un solde de compte impressionnant à la Fed et a mis en place des mesures de relance. Maintenant, il se prépare pour le second tour. Malgré les négociations politiques en cours, il ne fait guère de doute qu’une sorte de relance sera à nouveau mise en place. Il n’y a tout simplement pas d’autre moyen, à moins que le monde ne trouve miraculeusement une issue à cette crise sanitaire du jour au lendemain.

En Espagne, le gouvernement a approuvé une augmentation de 54 % des dépenses courantes en 2021, avec un déficit estimé à 12 %. Les pays riches ayant un excédent des comptes courants, comme l’Allemagne, n’ont pas non plus hésité à dépenser. Mais globalement, le monde développé a besoin d’emprunter pour sortir de cette crise.

Comme l’a dit récemment Powell de la Fed, il n’est plus temps de s’inquiéter de la dette. Comme l’a dit J.P. Morgan il y a près d’un siècle, il est temps de résoudre le problème avec les outils dont nous disposons.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.