Home > Actualités & Analyses Forex > EUR/USD: 3 banques affichent un avis négatif sur l’Euro-Dollar à court terme, ont-elles tort?

EUR/USD: 3 banques affichent un avis négatif sur l’Euro-Dollar à court terme, ont-elles tort?

La paire EUR/USD a nettement chuté face aux indices PMI européens décevants hier, et conserve un profil globalement baissier ce mardi, comme nous l’avons souligné dans une précédente analyse.

Afin de bien aborder la paire EUR/USD au cours de sprochaines journées, il semble également intéressant de jeter un oeil aux prévisions forex à court terme de quelques banques.

Commerzbank affiche un avis baissier

Selon Commerzbank, « la paire EUR/USD reste plafonnée par les plus bas d’avril et de mai ainsi que par la ligne de résistance de trois mois à 1,1078/1,1110. Seul une clôture journalière au-dessus du plus haut du 26 août à 1,1164 confirmerait l’annulation du biais baissier et permettrait de viser la moyenne mobile 200 jours à 1,1249. »

« Pour l’instant, le marché est sur la défensive. Le support sous les récents plus bas à 1,0927/26 se situe sur le plus bas de juin 2016 et au plus haut de mars 2017 à 1,0912/07. »

« Une cassure sous 1,0927/26 placerait le plus bas de janvier 2017 à 1,0829 et le retracement de Fibonacci à 78,6% de la hausse de 2017- 2018 à 1,0814 en ligne de mire. »

La pression à la baisse devrait s’accentuer sur EUR/USD selon UOB

Les analystes forex de la banque UOB ont suggéré que le pression baisière sur l’EUR/USD va s’accentuer.

“Alors que nous nous attendions à ce que l’euro faiblisse davantage hier, nous avons estimé que le prochain support à 1,0975 est peu susceptible d’entrer en ligne de compte. La faiblesse qui a suivi a dépassé nos attentes, l’euro ayant chuté à 1,0964 avant de rebondir rapidement. Malgré la reprise, le ton sous-jacent reste faible et il est trop tôt pour s’attendre à un rebond significatif. L’euro est plus susceptible de consolider ses pertes et de se négocier latéralement à ces niveaux inférieurs, probablement entre 1,0970 et 1,1115″.

A horizon 1 à 3 semaines, la banque estime que « l’euro a chuté à 1,0964 avant de clôturer à 1,0991, son plus bas niveau sur 3 semaines. Bien que la tendance à la baisse se soit accélérée, nous continuons de considérer l’évolution actuelle des prix comme faisant partie d’une vaste phase de négociation latérale. Cela dit, la tonalité sous-jacente affaiblie suggère que l’EUR/USD pourrait passer à une fourchette 1,0925/1,1100 (contre 1,0925/1,1130 précédemment). Mais à ce stade, la perspective d’une baisse durable en dessous de 1,0925 n’est pas élevée ».

Le Dollar devrait rester ferme cette semaine selon MUFG

Les analystes de la MUFG Bank s’attendent à ce que le dollar américain reste ferme cette semaine, notamment en raison de la communication de la Fed :

« Nous nous attendons à ce que le dollar américain demeure ferme cette semaine et à ce que des gains modestes puissent être réalisés sur le marché américain des taux d’intérêt, vulnérable à un nouvel assouplissement de la politique monétaire cette année. Nous sommes toujours d’avis que la Fed va procéder à une nouvelle réduction de taux, mais il est certain que la communication de vendredi laisse cet appel en suspens.

Les commentaires de la vice-présidente Clarida étaient intéressants. Clarida avait l’air assez optimiste et de quelqu’un qui n’était pas pressé de baisser les taux à nouveau. Il a décrit l’économie américaine comme « l’élève vedette », ajoutant que le consommateur américain n’a jamais été en meilleure forme. Les divisions au sein du FOMC mettent en évidence le risque d’une inaction plus longue que prévu et, par conséquent, de pressions à la hausse sur les rendements à court terme.”

Copyright (c) 2019 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.