Home > Actualités & Analyses Forex > EUR/USD: Comment trader l’Euro-Dollar face à la guerre commerciale, au risque italien et au calendrier chargé de cette semaine?

EUR/USD: Comment trader l’Euro-Dollar face à la guerre commerciale, au risque italien et au calendrier chargé de cette semaine?

Une nouvelle semaine démarre pour la paire EUR/USD, qui aurait pu imaginer mieux puisque la tendance dominante depuis le début de la session européenne est à la baisse.

Aucune information particulière du weekend ne semble être à incriminer pour expliquer cette chute.

Analyse Technique EUR/USD

D’un point de vue graphique, on notera que la faiblesse de ce matin correspond au test de la borne baisse du triangle visible depuis la semaine dernière (voir graphique plus bas dans cet article).

Le prochain support potentiel important se situe désormais sur le moyenne mobile 200 heures actuellement à 1.1160. Plus bas, le seuil psychologique de 1.11 pourrait être visé, avant 1.1050, 1.1025 et 1.10.

A la hausse, seule une cassure confirmée au-dessus de 1.1250 permettrait d’envisager l’achat, avec ensuite 1.1280 et 1.13 pour objectifs.

En ce qui concerne le RSI, on notera que la rapide chute de ce matin a amenée l’indicateur en territoire de survente, ce qui pourrait limiter la baisse à ce stade.

Facteurs macroéconomiques à surveiller cette semaine

Toutefois, même si l’évolution de l’Euro-Dollar semble pour l’instant guidée par les facteurs techniques, plusieurs facteurs fondamentaux seront à prendre en compte cette semaine.

Guerre commerciale

La guerre commerciale reste biensûr le principal sujet de préoccupation des traders. Les deux premières puissance économiques du monde sont pour l’instant dans une impasse en ce qui concerne leurs discussions en vue d’un accord commercial, et de nouveaux tarifs douaniers US contre la Chine doivent entrer en vigueur le 1er septembre.

Parmi les dernière informations à ce sujet, on notera que la banque Goldman Sach a annoncé prévoir un impact négatif de 0.6% de sur la croissance US 2019 face à l’aggravation de la guerre commerciale, bien que la banque prévoit également deux baisses de taux de la Fed destinées à soutenir l’économie.

On notera que la réaction des investisseurs sur la paire EUR/USD face à la guerre commerciale est difficile à appréhender. D’un côté, l’aggravation de la guerre commerciale augmente les chances de voir la Fed abaisser de nouveau ses taux, ce qui constitue un facteur baissier pour le Dollar, mais de l’autre, la guerre commerciale augmente également le risque de récession US et mondiale, ce qui pourrait profiter au Dollar dans la cadre d’une recherche généralisée de valeurs refuges.

Le risque politique italien

Le cas de l’Italie sera également à surveiller d eprès cette semaine, avec la possibilité d’élections anticipées au mois d’octobre, un élément d’instabilité politique qui rend les marchés nerveux, alors que l’Italie présente une situation financière qui ne lui laisse aucune marge d’erreur…

Le calendrier économique de cette semaine

Bien qu’aucune statistique importante ne soit attendue ce lundi, plusieurs indicateurs économiques seront susceptibles d’influencer les échanges sur la paire EUR/USD au cours de la semaine.

Demain, les traders surveilleront surtout l’indice ZEW du climat des affaires allemand du mois d’août, attendu en baisse à -30 points après -24.5 points le mois précédent.

Mercredi, c’est une nouvelle estimation du PIB de la zone euro pour le T2 2019 qui sera attendue. Le consensus prévoit des chiffres inchangés par rapport à l’estimation précédent, avec une croissance prévue à 1.1% en données annuelles de 0.2% en données trimestrielles.

On s’intéressera également le même jour à la production industrielle de la zone euro pour le mois de juin, attendue à -1.3% après +0.9% le mois précédent.

Jeudi sera sans doute la journée la plus importante de la semaine, avec pas moins de 6 statistiques US susceptibles d’influencer les échanges :

*Les ventes au détail sont attendues à +0.3% après +0.4% le mois précédent (+0.4% contre +0.4% précédemment pour les ventes au détail principales

*La productivité du T2 est attendues à +1.5% après +3.4% au trimestre précédent.

*L’indice de la Fed de New-York (Indice Empire State) est attendu en baisse à 1.85 points après 4.30 points le mois précédent.

*L’indice de la Fed de Philadelphie est attendu en forte baisse à 10 points après 21.8 points el mois précédent.

*Les inscriptions hebdomadaires au chômage sont attendues en hausse à 212k contre 209k la semaine précédente.

*La production industrielle du mois de juillet est prévue à +0.1% après +0.3% le mois précédent.

Prévisions des banques pour la paire EUR/USD

Enfin, alors que la semaine démarre, il semble intéressant de faire le point sur les dernières mises à jour des prévisions des grandes banques pour la paire EUR/USD.

Selon Westpac, la paire EUR/USD devrait lentement chuter pour trouver une base vers 1.08 d’ici la fin de l’année, et devrait maintenir ce seuil jusqu’à la mi 2020. La banque anticipe ensuite une remontée à 1.11 d’ici la fin 2020.

De son côté, TD Securities note dans uen analyse publiée hier que tout signal de la BCE en ce qui concerne un potentiel nouveau QE ferait davantage pression sur l’Euro, même si le marché anticipe déjà des baisses de taux.

Pour terminer, on relèvera que la Commerzbank a déclaré ce matin voir d’un œil positif la consolidation de la semaine dernière, mettant en lumière la moyenne mobile 200 jours à 1.1295 comme obstacle important, avant la moyenne mobile 55 semaine à 1.1371. A la baise, la banque point vers des supports à 1.1150 et 1.1106, avant 1.0961 et 1.0814.

Consultez ci-dessous le graphique mis à jour au 12 août à 10h45 pour la paire EUR/USD, en données horaires :

Graphique EUR/USD H1

Copyright (c) 2019 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.