Home > Actualités & Analyses Forex > EUR/USD: L’Euro-Dollar hésite face aux dernières informations contradictoires au sujet de la guerre commerciale Chine-USA

EUR/USD: L’Euro-Dollar hésite face aux dernières informations contradictoires au sujet de la guerre commerciale Chine-USA

La guerre commerciale reste le facteur le plus important dans l’évolution de la plupart des actifs cette semaine, et EUR/USD ne fait pas exception, affichant de l’hésitation depuis hier, après de violents mouvements.

Rappelons que l’EUR/USD avait bondi vendredi dernier face à l’aggravation de la guerre commerciale qui augmente les chances de voir la Fed baisser de nouveau ses taux, et donc de voir le Dollar chuter, avant de corriger alors que Donald Trump distillait quelques informations plus rassurantes au sujet de la guerre commerciale.

D’un point de vue technique, on notera que l’EUR/USD a fait plusieurs incursions sous le seuil psychologique de 1.11, mais les moyennes mobiles 100 et 200 heures qui se situent actuellement sur ce seuil renforcent son importance en tant que support, avec le retracement de Fibonacci de 61.8% de la hausse de vendredi dernier à 1.1095.

Tant que l’Euro-Dollar se maintient au-dessus de cette zone, les possibilité de retour de la hausse en direction du récent sommet à 1.1163 resteront ouvertes. En cas de cassure confirmée sous 1.1095/1.11, une accélération baissière en direction de 1.1050 sera envisageable.

Graphique EUR/USD H1

Après ce point technique, nous vous proposons désormais de faire le point sur les dernières mises à jour en ce qui concerne le principal facteur de l’évolution de l’EUR/USD ces derniers jours : La guerre commerciale Chine-USA.

Quelles sont les dernières infos au sujet de la guerre commerciale Chine-USA?

Le Président Donald Trump a déclaré hier, lundi 27 Août, que la Chine est prête à revenir à la table des négociations et que les deux pays vont commencer à parler très sérieusement.

Prenant la parole au sommet du G-7 à Biarritz, en France, M. Trump a fait l’éloge du président chinois Xi Jinping et a salué son désir de parvenir à un accord.

« La Chine a téléphoné hier soir à nos meilleurs spécialistes du commerce et leur a proposé de « retourner à la table », ce que nous allons faire, et je pense qu’ils attendent quelque chose. Ils ont été très gravement touchés, mais ils comprennent que c’est la bonne chose à faire et j’ai beaucoup de respect pour cela. Il s’agit là d’une évolution très positive pour le monde entier « , a déclaré Donald Trump.

« Je pense que nous allons conclure un marché », a-t-il ajouté. « Ils ont des chaînes d’approvisionnement incroyablement complexes et les gens partent tous pour d’autres pays, y compris les États-Unis d’ailleurs ».

Il a réitéré ces sentiments lors d’une conférence de presse plus tard dans la journée avec le Président français Emmanuel Macron, en disant : « Je pense qu’ils veulent conclure un accord », ajoutant plus tard : « Je ne suis pas sûr qu’ils aient le choix ».

Les actions ont augmenté après l’apparition de Trump-Macron, poussant le Dow Jones à la hausse de plus de 200 points vers 17 h 20.

Pendant ce temps, à Pékin, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Geng Shuang, a déclaré qu’il ne savait pas qu’un appel téléphonique avait eu lieu entre les deux parties.

Lorsqu’il a insisté sur les détails de l’appel, M. Trump a dit qu’il ne voulait pas s’étendre et a réitéré que les États-Unis avaient de multiples conversation téléphoniques au plus haut niveau avec la Chine.

« Je ne veux pas parler des conversations téléphoniques. Nous avons reçu des appels au plus haut niveau, mais je ne veux pas en parler. Le vice-président du conseil d’administration a publié hier soir une déclaration dans laquelle il déclarait qu’il voulait conclure un marché et qu’il souhaitait le calme « , a déclaré le Président des USA.

« Notre économie est phénoménale, en meilleur forme qu’elle ne l’a jamais été, et ce, malgré les tensions commerciales. Lorsque nous aurons conclu ces accords, notre pays sera transformé, il sera transformé sur le plan financier. Ce sera une telle différence par rapport aux horribles ententes unilatérales que nous avons eues dans le passé. Et franchement, les administrations passées devraient avoir honte d’avoir permis cela « , a déclaré M. Trump.

Dimanche, M. Trump a déclaré que les États-Unis et la Chine s’entendaient très bien et discutaient.

« En fait, nous nous entendons très bien avec la Chine en ce moment, nous parlons. Je pense qu’ils veulent, beaucoup plus que moi, faire un marché. J’obtiens des milliards en taxes douanières. Nous n’avons jamais reçu 10 centimes de la Chine, alors nous verrons ce qu’ils proposent », a déclaré Donald Trump.

Avant de partir pour le G-7, M. Trump a dit qu’il augmenterait les droits de douane existants sur les produits chinois de 250 milliards de dollars, les faisant passer de 25 % à 30 % le 1er Octobre. De plus, a-t-il dit, les droits de douane sur 300 milliards de dollars supplémentaires de produits chinois, qui entreront en vigueur le 1er Septembre, seront maintenant de 15 % au lieu de 10 %.

Lors du sommet du G-7, M. Trump a déclaré dimanche qu’il pouvait déclarer l’escalade de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine comme une urgence nationale s’il le voulait. « À bien des égards, il s’agit d’une situation d’urgence « , a dit M. Trump au sujet du conflit commerciale en cours.

« Je pourrais déclarer une situation d’urgence nationale, je crois, lorsqu’ils volent et volent de 300 à 500 milliards de dollars par année et que nous avons perdu près d’un billion de dollars par année pendant de nombreuses années « , a dit M. Trump, ajoutant qu’il n’avait aucun plan en ce moment pour demander une urgence nationale.

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a réaffirmé la dernière déclaration de la Maison-Blanche dans la guerre commerciale en dénonçant les pratiques commerciales déloyales de Beijing. « Nous n’avons pas de libre-échange avec eux « , a déclaré Mnuchin dimanche en marge de la réunion du G-7 en France.

« C’est une rue à sens unique : Ils ont libre accès à nos marchés, à nos investissements, à nos entreprises et nous n’avons pas la même chose en retour. C’est la seule raison pour laquelle nous sommes dans cette situation avec la Chine. Si la Chine acceptait une relation juste et équilibrée, nous signerions tout de suite cet accord », a-t-il ajouté.

Copyright (c) 2019 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.