Home > Actualités & Analyses Forex > EUR/USD touche les 1.33 suite à la BCE. Retour sur les facteurs baissiers

EUR/USD touche les 1.33 suite à la BCE. Retour sur les facteurs baissiers

(ProfesseurForex.com) – La BCE prend la chute de l’inflation dans la Zone Euro et estime désormais que nous nous dirigeons vers une période « prolongée » de basse inflation à moyen terme. Toutefois, la BCE maintient que les perspective d’inflation de moyen à long terme sont bien ancrées avec l’objectif de 2 % de la BCE.

L’inflation en zone euro a atteint en octobre un plus bas depuis fin 2009, à 0,7% (au plus bas de puis 4 ans, sans compter le déclin des prix à la production..), soit une baisse « plus forte qu’anticipé » pour reprendre les mots de Mario Draghi. Le président de la BCE déclare toutefois qu’il n’y a pas de risques déflationnistes dans la Zone Euro.

A propos du LTRO, la question a été discutée aujourd’hui, mais pas profondément.

Conséquence, la BCE a décidé d’abaisser ses taux directeur (Un nombre « significatif » de gouverneur a jugé qu’il y avait assez d’éléments justifiant une baisse du taux directeur). Le taux principal de refinancement est abaissé à 0.25 % contre 0.50 % depuis le mois de mai. Le taux marginal de refinancement est lui abaissé à 0.75 % contre 1 % depuis le mois de mai.

En revanche, la BCE n’a pas osé franchir le pas d’un taux de rémunération des dépôts négatif. Le taux reste à 0 %. Ce qui veut dire que les banques n’ont aucune raison de placer leurs liquidités auprès de la BCE. Ce taux est à 0 % car la BCE souhaite que les banques prêtent davantage.

L’Euro faiblit logiquement sur le forex puisque le taux d’intérêt pour les liquidités en Euro baisse. Théoriquement, les investisseurs vont se délester de leurs Euros pour investir dans des devises qui sont plus rémunératrices.

Concernant le taux de change, cela n’a pas influencé la décision du conseil des gouverneurs. Le sujet n’a pas été abordé. Draghi souligne toutefois que le taux de change est pris en compte pour les perspectives d’inflation et de croissance.

Enfin, notons que Mario Draghi a déclaré que la situation (faible inflation / déflation) n’est pas similaire au Japon en soulignant que la Zone Euro a peut être les meilleurs fondamentaux économiques du monde (déficit budgétaire, balance courante excédentaire..). Mais la Zone Euro n’est certainement pas un champion au niveau de l’emploi…

Tout cela laisse penser que la reprise économique dans la Zone Euro est très faible… ce que Mario Draghi ne s’est pas fait prié de souligner.

EUR/USD est tombé sur 1.3350 avant de rejoindre 1.33 après que le PIB US du troisième trimestre soit publié. En effet, la croissance a été bien meilleure qu’anticipé avec le PIB qui progresse de 2.8 % d’une année sur l’autre contre seulement 2 % anticipé et 2/5 % précédemment.

Autre facteur baissier, l’indice d’inflation du PIB remonte à 1.9 % contre 1.4 % anticipé et 0.6 % précédemment. Un feu vert pour les gouverneurs du FOMC qui s’inquiètent des risques déflationnistes.

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés

Tags:
Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte