Home > Actualités & Analyses Forex > Fed: Powell va-t-il rassurer ou faire paniquer les traders avec son discours à Jackson Hole cette semaine?

Fed: Powell va-t-il rassurer ou faire paniquer les traders avec son discours à Jackson Hole cette semaine?

Si les marchés obtiennent ce qu’ils veulent, le Président de la Fed, Jérôme Powell, profitera du symposium Jackson Hole de la Fed pour préciser si la Fed est au début d’un cycle sérieux de réduction des taux ou si elle a simplement l’intention de mettre en place plusieurs réductions pour s’assurer contre un éventuel ralentissement économique.

M. Powell prendra la parole vendredi matin pour donner le coup d’envoi du symposium annuel Jackson Hole de la Fed au Wyoming, et cet événement sera au centre des préoccupations des marchés au cours des jours à venir. La Fed publie également le procès-verbal de sa réunion de Juillet, ce mercredi après-midi, et elle devrait détailler les discussions concernant sa décision de réduire les taux d’intérêt le mois dernier pour la première fois en plus d’une décennie.

Dans une séance d’information qui a suivi cette réunion, M. Powell a parlé de la réduction des taux d’intérêt d’un quart de point comme d’un « ajustement de milieu de cycle », ce qui laisse entendre qu’il n’envisageait que quelques réductions. Ce commentaire a ébranlé les marchés et les taux d’intérêt ont chuté, tout comme les rendements obligataires mondiaux.

« Ce que le marché veut, c’est qu’il s’éloigne des commentaires sur l’ajustement de milieu de cycle et les transitions vers un cycle d’assouplissement « , a déclaré Quincy Krosby de chez Prudential Financial.

Les marchés surveilleront également tout développement qui révélera l’état des négociations commerciales entre les États-Unis et la Chine. Le Président Donald Trump a apaisé les tensions au cours de la semaine dernière lorsqu’il a retardé certaines de ses dernières taxes sur les produits chinois. M. Trump a également déclaré jeudi passé que les discussions se poursuivent et qu’il compte s’entretenir prochainement avec le Président Xi Jinping.

M. Powell prendra la parole à un moment où les marchés doutent de la capacité de la Fed à prévenir une récession. Depuis son allocution du 31 Juillet, le marché boursier a été agité, le S&P 500 ayant perdu près de 3 %, mais l’évolution des taux d’intérêt a été massive. Le rendement sur 10 ans était à 2,07 % ce jour-là et a touché un creux de 1,475 % jeudi dernier avant de revenir à 1,54 % en fin de journée vendredi.

L’obligation à 30 ans du Trésor a fait un mouvement historique la semaine dernière lorsque son rendement est tombé à un plus bas niveau record de 1,915% avant de remonter au-dessus de 2% vendredi. De plus, la partie la plus surveillée de la courbe de rendement s’est inversée, lorsque le rendement à 2 ans a pris la décision inhabituelle de s’élever temporairement au-dessus du rendement à 10 ans. Cela serait considéré comme un signe de récession imminente s’il s’inversait à nouveau et qu’il le restait pendant un certain temps.

Les actions ont baissé la semaine passée, mais ont annulé une partie des pertes à la fin de la semaine. Le S&P 500 était en hausse de 1,4 % vendredi à 2 888, mais en baisse de 1% pour la semaine. Le Dow a augmenté de 1,2% à 25.886 vendredi mais a perdu 1,5% pour la semaine.

Les rendements souverains mondiaux ont connu des mouvements spectaculaires lorsque les Banques Centrales mondiales ont abaissé les taux d’intérêt, et un responsable de la BCE a déclaré que cette dernière pourrait avoir besoin d’un grand programme de relance. Cela exerce une pression supplémentaire sur la Fed, qui a souligné qu’elle pourrait abaisser ses taux en raison de la faiblesse de l’économie mondiale, de l’impact des guerres commerciales et de la faiblesse de l’inflation. Les taux ont baissé partout dans le monde, et le bund allemand de référence à 10 ans a atteint un nouveau plus bas de -0,73 vendredi matin.

« Ils ne veulent pas signaler qu’ils s’inquiètent pour l’économie parce que l’économie se porte bien « , a déclaré Pramod Atluri, de chez Capital Group. « Je pense qu’ils peuvent le faire. Ce sera un défi de communication difficile. L’inquiétude, c’est que lorsqu’ils essaient d’être à la hauteur, ils finissent par être plus bellicistes que ce que le marché recherche. »

Michelle Meyer, responsable de l’économie américaine à Bank of America Merrill Lynch, a déclaré qu’elle souhaitait que M. Powell commente l’inversion de la courbe de rendement et les turbulences du marché. « Est-il plus préoccupé par les perspectives ? » dit-elle. « Est-il devenu plus préoccupé depuis la réunion, étant donné le ralentissement des données mondiales, l’augmentation des risques dans la guerre commerciale et les récentes évolutions significatives du marché ? »

Le marché à terme des fonds fédéraux prévoit deux ou trois baisses de taux pour le reste de l’année. Depuis la réunion de la Fed, le marché est devenu plus préoccupé par l’économie, avec des données mondiales plus faibles en provenance d’Europe et de Chine, ainsi qu’une nouvelle série de taxes douanières sur les produits chinois, annoncée par Trump.

« Powell va-t-il s’en tenir à l’ajustement de milieu de cycle ? Cela ne fait que trois semaines, mais l’on peut ajoutez à cela l’inversion brutale de la courbe de rendement et les tarifs à la consommation supplémentaires… Va-t-il laisser le marché le fouetter ? Nous avons assisté à une forte inversion et à une forte baisse des cours depuis cette réunion », a déclaré Peter Boockvar, de chez Bleakley Advisory Group.

Les stratèges ont déclaré que la Fed essaie d’éviter de faire des changements de politique lors de la réunion de Jackson Hole, mais cela a déjà été fait pendant la crise financière.

« Est-ce que ce sera un discours académique ? Ou va-t-il se servir de Ben Bernanke et de Jackson Hole comme lieu de rencontre du FOMC ? C’est en fait l’ancien Président de la Fed Bernanke qui, notamment avait profité de la réunion pour discuter de la politique lorsqu’il avait présenté à deux reprises des arguments en faveur du QE », a déclaré Boockvar.

Powell pourrait également avoir à défendre l’indépendance de la Fed et réitérer qu’il restera en poste jusqu’à l’expiration de son mandat, en particulier après que Trump ait critiqué la politique de la Fed et l’ait qualifié d' »ignorant » cette semaine.

En plus de la Fed, il y a quelques rapports économiques d’intérêt pour la semaine à venir. Les données sur les ventes de logements existantes seront annoncées aujourd’hui et les données du PMI manufacturier et des services seront publiées jeudi.

Quincy Krosby, de chez Prudential Financial, a dit qu’elle suivait l’évolution de la situation avec Huawei, du fait que les licences temporaires pour les entreprises américaines qui font affaire avec la société chinoise inscrite sur la liste noire prendraient fin le 19 août.

« Cela pourrait être un facteur d’influence sur le marché en raison de l’importance de Huawei pour Pékin. S’il y a une extension de la part de l’administration, cela pourrait suggérer une amélioration dans le dialogue D.C./Beijing, un point plutôt positif », a-t-elle déclaré. « Nous pourrions savoir ce qui se passe grâce à un tweet présidentiel ou au ministère du Commerce, qui a compétence sur la question. »

Quel impact sur la paire EUR/USD?

Sur le Forex, on notera qu’un discours de Powell confirmant les possibilités de plus amples baissies de taux de la Fed devrait peser sur le Dollar et soutenir EUR/USD au mois à court terme. A l’inverse, si Powell se montre plus réservé que précédemment sur les baisses de taux, EUR/USD devrait chuter.

Copyright (c) 2019 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Tags:
FED

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.