Home > Actualités & Analyses Forex > FOREX – EUR/USD : Bilan de l’actualité de la semaine du 5 au 9 décembre

FOREX – EUR/USD : Bilan de l’actualité de la semaine du 5 au 9 décembre

(ProfesseurForex.com) – Lundi, la paire entamait la semaine sur une touche haussière malgré des indices PMI des services peu réjouissant de part et d’autre du Rhin ainsi qu’un indice sentix décevant. Les ventes au détails s’affichait néanmoins en hausse, permettant à la paire de finalement sortir de sa torpeur et marquer une légère hausse, galvanisée par le sommet franco allemand. L’euphorie allait néanmoins être de courte durée et la paire repartait à la baisse dans la soirée. L’Euro marquait même un plus bas suite à la séance asiatique et les articles du Times ainsi que du Wall Street Journal révélant que la Zone Euro avait été placé sous surveillance négative par S&P.

Mardi, l’agence S&P plaçait l’ensemble de la Zone Euro sous surveillance négative, déclarant qu’il y avait 50 % de chance qu’elle procède à des dégradation d’ici 90 jours, la France étant même menacée d’être dégradée de deux crans! L’Euro reprenait néanmoins le chemin de la hausse bien aidée par des commandes industrielles allemandes en vive hausse mais cédait une nouvelle fois du terrain en fin de journée.

Mercredi, la paire déclinait largement malgré une hausse significative lors de la séance asiatique, les opérateurs privilégiant la prudence en cette veille de sommet Européen et hésitant à soutenir l’Euro. La bonne statistique de la production industrielle allemande n’y faisait rien et la paire déclinait sans pour autant marquer un nouveau plus bas, les opérateurs restant tout de même à l’affut de nouvelles réjouissantes de la part des dirigeants européens. Le seuil de 1,34 semblait déjà avoir été abandonné.

Jeudi, la BCE procédait à un nouvel assouplissement de sa politique monétaire en rabaissant une nouvelle fois son taux d’intérêt directeur de 0,25 points de base, ramenant ce dernier à 1 %, le plus bas historique. Le marché avait anticipé cette décision et le cours ne fluctuait peu. Il fallut attendre le communiqué de Mario Draghi pour que l’Euro chute brusquement. En effet, la BCE, en ligne avec l’OCDE, envisage désormais une possible récession dans la Zone Euro pour 2012. La nouvelle précipitait la paire dans un rallye baissier, marquant un nouveau plus bas hebdomadaire.

Vendredi, la paire rebondissait finalement à la faveur de l’accord entre les 17 pays de la Zone Euro et la majorité des pays restant, membre de l’UE. La Grande Bretagne a anéantit les ambitions du couple Merkozy en refusant de s’engager dans un nouveau traité Européen afin de renforcer la convergence et la discipline budgétaire. David Cameron voulait échanger sa ratification contre la garantie que la city serait épargnée par une très probable taxe sur les transactions financières dans les mois à venir… Mais l’essentiel est fait, la règle d’or sera inscrite dans les constitutions de chaque état, des sanctions seront prévues et la commission aura un droit d’intrusion dans la constitution des budgets nationaux. Néanmoins, le pouvoir de cette dernière sur les États reste toujours très flou.

Néanmoins, l’accord des 17 de la Zone Euro a semblé contenter la BCE ainsi que le FMI, Christine Lagarde déclarant que le FMI continuerait à soutenir la Zone Euro en cas de coup dur. L’Europe pourrait prêter 200 milliards au fonds afin que ce dernier, à l’instar d’un banque, puisse octroyé un effet de levier permettant a terme de prêter certainement pas loin du millier de milliards à l’Europe. La BCE quant à elle, a fait savoir que sa politique monétaire serait assouplie (extension des durée de prêt au banques, baisse du niveau de réserve obligatoire par les banques auprès de la BCE) et continuera à procéder à des rachat de dette sur le marché secondaire pour relâcher la pression sur les taux obligataires ( 20 milliards par semaine, maximum).

Je suis curieux de voir combien de temps la BCE pourra procéder à un rachat de la dette des états en difficulté avant que l’inflation ne pointe le bout de son nez dans la Zone Euro..?

D’autre part, je suis assez surpris que la BCE décide de prêter sans vergogne aux Banques, agissant tel un réel prêteur en dernier ressort, mais a clairement signifié que ce rôle de prêteur en dernier ressort ne s’applique pas aux états… On a en quelque sorte donné un petit bazooka aux banques. Espérons qu’elles ne le braqueront pas sur les États et qu’elles assureront leur rôle de financement de la dette des membres de la Zone Euro…

Copyright (c) 2011 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Tags:
Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte