Home > Actualités & Analyses Forex > Forex – EUR/USD : La journée fut riche en nouvelles peu flatteuses pour la zone Euro forçant la paire à finalement marquer un nouveau plus bas

Forex – EUR/USD : La journée fut riche en nouvelles peu flatteuses pour la zone Euro forçant la paire à finalement marquer un nouveau plus bas

(ProfesseurForex.com) – La journée fut un amoncellement de mauvaises nouvelles pour la Zone Euro mais la paire a tenu bon, préservant longtemps le seuil de 1,21 sans aller marquer un nouveau plus bas. Un nouveau plus bas qui tarde à arriver au vu de la crise de la dette qui bat son plein avec l’Espagne dans l’œil du cyclone et l’Allemagne qui vient d’être dégradée par Moody’s…

La journée commençaient avec une salve d’indices PMI décevant en France ainsi qu’en Allemagne. Si l’indice PMI des service repasse sous le signe de l’expansion, l’Allemagne ne peut pas en dire autant. D’autre part, les indice PMI manufacturier ont de nouveau chuté, laissant présager une entrée en récession de ces deux pays bientôt… si ce n’est pas déjà fait en ce qui concerne la France.

L’émission obligataire à 3 et 6 mois en Espagne n’était pas non plus pour rassurer le marché qui anticipe de plus en plus une demande d’aide globale de la part de l’Espagne en raison de ses taux d’emprunt à long terme intenable. Le taux à dix ans espagnol a de nouveau franchit un plus haut près de 7,6 % aujourd’hui…

L’Espagne était encore une fois au cœur des spéculations puisque la régions de catalogne a officiellement demandé un accès au fonds de liquidité de 18 milliards mis sur pied par l’État Espagnol pour aider les régions. Il semblerait que les régions se bousculent au portillon et qu’il n’y en aura pas pour tout le monde… En effet, plus de 30 milliards d’obligations « régionales » arrivent à maturité cette année…

La Grèce faisait également reparler d’elle alors que la Troïka est de retour au pays. La Grèce anticipe désormais une récession de 7 % du PIB cette année… Dans le même temps, Antonis Samaras tenait bon et maintenait son souhait de renégocier le plan d’aide. Le premier ministre Grec demande plus de temps, mais le temps c’est de l’argent et un report de la réalisation des objectifs de consolidation budgétaire coûterait 40 nouveaux milliards à la Zone Euro. Un prix que l’Allemagne se refuse toujours à payer étant donné que le problème Espagnol éclate au grand jour.

L’après-midi, la nouvelle hausse des prix de l’immobilier aux États-Unis était bien accueillie en dépit d’un indice manufacturier de la FED de Richmond extrêmement mauvais et un indice PMI manufacturier global de nouveau en recul mais proche du consensus.

Enfin, notons que Pierre Moscovici est monté au créneaux pour presser la banque centrale d’intervenir ainsi que pour agrandir le par-feu. Des propos qui ont profité à l’Euro un bref instant avant que les conclusions de la Troïka, en visite à Athènes, ne permettent à l’Euro d’aller marquer un nouveau plus bas.

En effet, la Troïka estime que la Grèce va devoir procéder à une nouvelle restructuration de sa dette devant l’incapacité de résorber son déficit budgétaire.

D’un point de vue graphique, l’Euro réalise un nouveau plus bas marginal mais l’hésitation domine, la peur du vide s’emparant des traders.

  • Graphique horaire

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés

Tags:
Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte