Home > Actualités & Analyses Forex > Forex – EUR/USD : L’euro conserve la majeure partie de ses gains, mais la devise a du mal à s’éloigner des 1.29

Forex – EUR/USD : L’euro conserve la majeure partie de ses gains, mais la devise a du mal à s’éloigner des 1.29

L'Équipe Éditoriale de Professeurforex.com

(ProfesseurForex.com) – L’euro dollar reste ferme ce matin, au lendemain d’une journée marquée par l’appétit pour le risque.

Rappelons qu’après avoir testé les 1,2800 tôt le matin, suite aux indices PMI manufacturiers chinois décevants publiés au cours du weekend, la paire EUR/USD se lançait dans un rallye haussier qui l’a amenée sur les 1,2938 dans l’après-midi.

La devise avait profité d’indices PMI manufacturiers européens conformes aux attentes, voire légèrement meilleurs que prévus, ce qui lui avait permis de tester les 1,29 dans le cadre d’une première phase haussière.

Après une légère pause, la devise avait ensuite bénéficié d’un second souffle, face à un indice ISM manufacturier américain bien meilleur que prévu, et qui repassait de manière inattendue au dessus de la barre des 50 points.

Ce chiffre avait regonflé l’optimisme du marché, qui poussait donc l’euro dollar à la hausse jusqu’à venir faire tester le seuil des 1,2930 à la paire, avant que la devise ne corrige pour venir s’établir juste au dessus de la zone de support des 1,2875/85.

Ce matin, la devise reste ferme, et a d’ailleurs regagné le seuil psychologique des 1,2900, mais les sujets d’inquiétude reste nombreux, et l’absence de statistiques importantes dans le calendrier pourrait inciter le marché à se concentrer sur les dossiers en suspend, ce qui pourrait pénaliser l’euro.

En effet, on rappellera que les inspecteurs de la Troika sont de retour à Athènes depuis dimanche, et les négociations semblent toujours aussi difficiles qu’avant la pause de la semaine dernière… Selon les dernières information, la Troika serait sceptique au sujet de certaines mesures d’austérité prévues dans le cadre du budget 2013.

Rappelons que sans rapport positif des inspecteurs de la Troika, la Grèce ne pourra recevoir la prochaine tranche de l’aide UE/BCE/FMI de 32,5 milliards d’euros, sans laquelle le pays fera rapidement faillite…

En ce qui concerne l’Espagne, on apprenait ce matin que Madrid serait enfin décidé à formuler une demande d’aide globale, indispensable pour permettre à la BCE d’entrer en piste en achetant des obligations espagnoles. Toutefois, selon les rumeurs, l’Allemagne ferait pression sur le pays pour qu’il retarde sa demande…

Toujours au sujet de l’Espagne, l’agence de notation Moody’s annonçait ce matin que les besoins en recapitalisation du secteur bancaire espagnol pourraient excéder ce qui avait été estimé par les stress test publiés. Ainsi, Moody’s estimerait que les banques espagnoles pourraient avoir besoin de 105 milliards d’euros, soit près du double des 53,7 milliards prévus dans le cadre des stress tests publiés vendredi…

D’un point de vue graphique, la vigueur du rebond d’hier laisse la porte ouverte à un retournement haussier, mais la tendance de fond reste pour l’instant baissière, du moins tant que la devise n’a pas nettement franchit le seuil des 1,2960, correspondant aux derniers sommets significatifs de vendredi.

Au niveau des seuils importants, on retiendra les supports des 1,2875/85, 1,2840 et 1,28, ainsi que les résistances des 1,2930, 1,2960 et 1,30.

En ce qui concerne l’actualité macroéconomique, la journée sera peu chargée, avec l’indice des prix à la production de la zone euro, à 11h, puis avec l’indice ISM de New York, à 16h.

Actuellement, la paire EUR/USD évolue autour de 1,2900 sur le marché des devises.

  • Graphique horaire

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Tags: