Home > Actualités & Analyses Forex > Forex – EUR/USD : Mario Draghi contente les marchés dans le sillage d’émissions obligataires encourageantes en Espagne

Forex – EUR/USD : Mario Draghi contente les marchés dans le sillage d’émissions obligataires encourageantes en Espagne

L'Équipe Éditoriale de Professeurforex.com

(ProfesseurForex.com) – Aujourd’hui les émissions obligataires réussies en France ainsi qu’en Espagne contentaient les traders dans la première partie de journée avant que le maintien du taux directeur de la BCE à 0,75 % ne consolide la hausse et que le discours de Mario Draghi ne plaise une nouvelle fois aux marchés.

L’Espagne continue de voir ses taux d’emprunt glisser à la baisse, ce qui est une très bonne nouvelle. Seul le taux à trois ans s’est révélé en hausse alors que nous avons observé une nette détente pour les taux à deux ans et 5 ans se détendaient fortement. Ce dernier est tombé de 169 points de base. Le résultat aurait certainement été différent s le gouverneur de la banque centrale Espagnole avait tenu ses propos avant l’adjudication. En effet, Linde, le gouverneur Espagnol, a déclaré que les données économiques montraient que l’Espagne risquait de rater son objectif budgétaire pour 2012. D’autre part, alors que le gouvernement s’attend à une dernière année de récession en 2013 (-1 % du PIB), le banquier central anticipe lui -1,5 %. Le gouverneur, membre de la BCE, souligne également que l’indexation des salaires sur l’inflation va alourdir la facture des retraites de 3 milliards d’Euro cette année (l’inflation est au-dessus de 3 % en Espagne). Notons que l’Espagne a désormais réalisé 90 % de son programme d’endettement pour 2012.

La France réussissait également son adjudication en voyant sont taux à 6 ans reculait à 1,29 % contre 1,89 % lors de la précédente émission obligataire similaire. Le taux à 10 ans s’est en revanche légèrement tendu à 2,28 % contre 2,21 % précédemment.

C’est ensuite la BCE qui profitait à l’Euro en laissant tous ses taux directeurs inchangés et notamment le taux directeur qui reste à 0,75 %. Nous apprendrons plus tard que la question d’une baisse du taux directeur n’a même pas été discutée lors de la réunion du comité monétaire.

Nous apprenions ensuite lors de la conférence que la Grèce n’aura pas de passe droit. Rappelons que le ministre des finances avait demandé publiquement la semaine dernière à ce que les maturités des obligations grecques rachetées par la BCE (40 milliards) soient allongées. Mario Draghi refuse car il considère que ce serait un financement direct des Etats. Concernant la poussée inflationniste du mois de septembre (IPC 2,7 % contre 2,5 % anticipé et 2,6 % en août), le gouverneur estime que ce n’est que transitoire. L’inflation sous-jacente reste stable et c’est la hausse de la TVA ainsi que du prix du pétrole qui a provoqué cette hausse.

Concernant le programme OMT, les pays pourront y prétendre seulement lorsqu’ils auront retrouvé un accès total aux marchés internationaux de la dette.

Ce soir seront publiées les minutes de la FED. Nous vous invitons à lire notre état des lieux.

  • Graphique horaire

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés

Tags: